Connectez-vous à nous

Un collège privé s’implante dans l’ouest au coût de 14 M$

lidl opening times today

Actualités

Un collège privé s’implante dans l’ouest au coût de 14 M$

INVESTISSEMENT. Institution plus que centenaire, le Collège Laurier accueillera pour la rentrée automnale 2015 quelque 400 élèves dans ses nouvelles installations, présentement en construction à l’angle de l’autoroute 13 et du boulevard Sainte-Rose.

Commentaires

Une excellente nouvelle pour cette maison d’enseignement, qui fut particulièrement éprouvée depuis le tournant du millénaire.

Les malheurs ont commencé lorsqu’elle fut chassée de l’édifice patrimonial qui l’abritait au cœur du Plateau Mont-Royal depuis 1876, alors que le propriétaire des lieux décide de convertir l’immeuble en un complexe d’habitation en copropriétés.

La direction du Collège n’est pas au bout de ses peines, puisque la Commission scolaire English-Montréal, propriétaire du nouvel immeuble qu’occupera le Collège Laurier pendant une dizaine d’années, récupérera l’édifice en 2013.

Collège Letendre à la rescousse

Alors aux prises avec une démographie en baisse sur l’île de Montréal et une mission éducative à peine viable financièrement, la direction du Collège Laurier trouve refuge au Collège Letendre, à Laval.

Depuis l’automne 2013, ce collège secondaire privé, avoisinant le cégep Montmorency, héberge la centaine d’élèves inscrits au Collège Laurier.

Exceptionnellement, les cinq classes ainsi hébergées sont regroupées dans le nouveau Pavillon des arts, une section du Collège Letendre destinée à intégrer l’ensemble des classes d’enseignement à vocation artistique, à savoir la musique, la danse, les arts plastiques et les arts dramatiques.

Cas de force majeure, l’intégration des disciplines artistiques a été repoussée à l’automne 2015, explique-t-on.

Projet de 14 M$

Incidemment, le Collège Letendre est le maître d’œuvre de ce projet de construction qui s’élève dans le secteur ouest de l’île Jésus, au coût de 14 M$.

La direction de cet établissement a non seulement délié les cordons de la bourse, mais également élaboré le partenariat financier et cautionné le projet auprès des créanciers.

«C’est un simple retour des choses», explique son directeur général, Yves Legault.

À ce propos, il rappelle les circonstances qui ont entouré le déménagement de son propre collège à Laval, il y a 15 ans.

«On était locataires d’un bâtiment à Montréal qui ne répondait plus aux besoins. On a acheté un terrain à Laval et trouvé des amis pour nous aider à financer une telle opération.»

Les amis dont il parle, à savoir quelques communautés religieuses et partenaires privés, ont tous été remboursés dans les cinq premières années, tel qu’il avait été convenu, poursuit le DG du Collège Letendre.

Mission éducative

La mission éducative est la seule et unique raison justifiant cette implication financière du Collège Letendre, insiste Yves Legault.

«Nous sommes une organisation sans but lucratif, rappelle-t-il. On n’est pas là pour accumuler de l’argent dans un compte de banque ni pour redistribuer l’argent à des actionnaires.»

Les profits dégagés, précise M. Legault, sont continuellement réinvestis dans l’amélioration et l’agrandissement de cette école privée, dont la capacité d’accueil a plus que doublé depuis son implantation en 2000. Le Collège Letendre accueille aujourd’hui 1700 élèves.

«On peut maintenant en aider d’autres, comme d’autres nous ont permis de venir s’implanter à Laval», termine-t-il.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page