Connectez-vous à nous

Un appel d’offres pour le corridor de l’avenue des Bois

lidl opening times today

Travaux du REM

Un appel d’offres pour le corridor de l’avenue des Bois

Le comité exécutif a autorisé, le 19 février, le lancement d’un appel d’offres pour les travaux de mise en place de mesures préférentielles pour autobus (MPB) visant le corridor de l’avenue des Bois et des tronçons de l’autoroute 440 et du boulevard Chomedey entre la gare Sainte-Dorothée et le pont Lachapelle.

L’échéancier est serré puisque ces importantes mesures devront s’implanter d’ici la fermeture complète de la ligne de train de banlieue Deux-Montagnes prévue le 1er juillet 2021. En fait, la Ville de Laval et l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), qui lui a confié ce mandat, souhaitent voir le tout complété au printemps 2021.

«Nous savons que la construction du REM [Réseau express métropolitain] entraîne de lourdes conséquences sur le temps consacré aux déplacements, rappelle par voie de communiqué le conseiller de Laval-les-Iles, responsable des dossiers de transport et membre associé du comité exécutif, Nicholas Borne. C’est pour cette raison que nous nous sommes assuré que notre partenaire, la Société de transport de Laval, ajuste son offre de services sur les circuits plus achalandés.»

Aménagements

Ces mesures préférentielles réduiront les temps de parcours des autobus de la STL qui feront la navette entre la gare de Sainte-Dorothée et la station de métro Côte-Vertu, à Montréal.

Outre l’aménagement de voies réservées pour autobus, l’appel d’offres public cible des mesures prioritaires aux feux de circulation, des modifications géométriques au gabarit de rue et aux intersections, des modifications de feux de circulation de même que l’aménagement d’un stationnement incitatif de près de 500 places à la hauteur de la montée Champagne, dans Sainte-Dorothée.

Les soumissionnaires devront également prévoir le réaménagement de la trame urbaine, à savoir l’éclairage de rue, les structures de chaussées, le drainage de surface, les pistes cyclables et les aménagements paysagers.

Enfin, durant les travaux, la firme retenue devra mettre en place des mesures d’atténuation appropriées aux milieux naturels en conformité avec les exigences du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC).

«Nous comptons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour développer de nouvelles voies réservées pour autobus afin d’améliorer les temps de parcours en transport collectif, indique pour sa part le maire Marc Demers. Chaque mesure destinée aux usagers est évaluée selon deux objectifs clairs: optimiser les temps de parcours et proposer des alternatives attrayantes à l’automobile.»

Sursis de 15 mois

Rappelons que les travaux de construction du REM entraîneront une fermeture graduelle du service de train de banlieue entre Deux-Montagnes et Montréal, et ce, à compter du 30 mars prochain en raison de la fermeture du tunnel du mont Royal.

À cet égard, le communiqué émanant du cabinet du maire mentionne que, dans un souci de minimiser les impacts sur la vie des usagers lavallois, MM. Demers et Borne multiplient depuis plus de deux ans les représentations auprès du gouvernement provincial et des instances concernées par le REM. «Ils ont d’ailleurs obtenu le maintien du service de la ligne Deux-Montagnes jusqu’à Bois-Franc, d’avril 2020 à juillet 2021», précise-t-on.

L’interruption complète de la ligne Deux-Montagnes s’effectuera en juillet 2021, alors que le service ne reprendra pas avant la fin 2023.

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page