Connectez-vous à nous

Le Collège Montmorency mord encore la poussière

Actualités

Le Collège Montmorency mord encore la poussière

Laval est désormais la seule région du Québec privée d’un centre collégial de transfert de technologie (CCTT), l’Outaouais ayant finalement rejoint le Réseau Trans-tech au sein duquel il développera le créneau de la sécurité informatique.

Le Collège Montmorency a une fois de plus mordu la poussière lors du dernier appel de propositions lancé plus tôt cette année par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, lequel a mené à la création de 10 nouveaux centres de recherche appliquée au coût de 20 M$.

Le projet lavallois qui tablait sur une vitrine technologique en commerce électronique n’a pas été retenu. Tout comme cette demande pour un centre de transfert technologique en agriculture urbaine qui avait été rejetée en 2014.

Mine de rien, le Réseau Trans-tech regroupe aujourd’hui 59 centres à travers 16 des 17 régions administratives du Québec. Tous dédiés à l’innovation, ces CCTT ont pour mandat de soutenir les PME et organisations dans leurs projets de développement en misant sur la synergie entre la recherche, la formation et l’entrepreneuriat.

La prochaine fois

Directeur général du Collège Montmorency, Hervé Pilon fait contre mauvaise fortune bon cœur.

«On va continuer à travailler au développement de la formation en commerce électronique et au transfert technologique dans ce secteur», a-t-il réagi, ajoutant que le Collège allait bonifier à la fois son expertise, ses réseaux et ses infrastructures pour être fin prêt en vue du prochain appel.

En fait, l’institution, qui planche actuellement sur un programme d’Attestation d’études collégiales (AEC) pour former des coordonnateurs en commerce en ligne, figure parmi les partenaires stratégiques du Centre québécois d’innovation en commerce (CQIC) nouvellement implanté à Laval.

Annoncé ce printemps, ce centre d’excellence numérique cofinancé par le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation se veut un laboratoire ouvert dont la mission est justement de développer, tester et commercialiser des technologies et stratégies innovantes au profit de l’industrie du commerce au détail.

De la même façon, le Collège Montmorency sera mis à contribution pour le Pôle régional d’innovation de Laval (PRIL), fraîchement formé pour soutenir les projets d’entreprise en cette ère de grande révolution numérique.

Entre autres reconnu pour ses programmes en Techniques administratives et Gestion de commerce, le cégep lavallois entretient depuis des années des liens étroits avec l’École des sciences de la gestion de l’UQAM et l’École de technologie supérieure (ETS) de Montréal.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page