Connectez-vous à nous
Plusieurs centaines de jeunes ont obtenu une première dose de vaccin contre la COVID-19 depuis le lancement de l’opération en milieu scolaire. (Photo 2M.Media)

COVID-19

Vaccination en milieu scolaire : c’est parti!

La vaccination contre la COVID-19 en milieu scolaire a débuté le lundi 7 juin à l’école secondaire Georges-Vanier, dans Duvernay. Pour l’occasion, la chaleur, les ressources et – surtout – les élèves étaient au rendez-vous.

«Nous sommes les premiers à vivre cet événement pour deux jours, note Jean Godin, directeur de l’établissement. C’est sûr que nous avons commencer à se roder le matin. Nous étions un peu plus rouillés, mais maintenant ça roule à 100 mille à l’heure. On respecte nos délais et beaucoup de jeunes viennent se faire vacciner.»

Reportage sur le lancement de l’opération de vaccination en milieu scolaire

Comme il le mentionne, l’opération de vaccination s’étendra dans une dizaine d’écoles secondaires sur l’ensemble de l’île Jésus. Les élèves des écoles primaires avoisinantes se déplaceront lors des matinées pour obtenir leur première dose de vaccin.

Le processus est encore plus simple pour les élèves qui se trouvent déjà sur place.

«Chaque jeune se fait remettre une plage horaire à laquelle il doit descendre pour venir se faire vacciner, précise Isabelle Parent, directrice de l’opération de vaccination à Laval. Les professeurs sont au courant, tout le monde est très compliant. On a aussi fait l’horaire en conséquence des examens, journées de grève et journées pédagogiques.

Réponse favorable

Yves Michel Volcy, directeur général du Centre de services scolaire (CSS) de Laval se dit d’ailleurs très encouragé par le pourcentage d’élèves qui étaient intéressés à se faire vacciner avant même le lancement de l’opération.

«On a fait un sondage pour voir quel était le niveau d’intérêt, explique-t-il. La réponse était vraiment au rendez-vous. […] C’est environ 20 000 élèves qui potentiellement pourraient se faire vacciner d’ici la fin de l’opération qui dure deux semaines.

De son côté, Mme Parent confirme que le taux de réponse favorable se situe entre 75 % et 80 %, soit le pourcentage initialement visé.

«En fait, ce que nous souhaitons vraiment, c’est que nous continuions d’avoir 75 % et plus des 12 à 17 ans qui acceptent de se faire vacciner. On donne la deuxième dose à dix semaines d’intervalle, donc à la mi-août en prévision de la rentrée scolaire. Les jeunes auront donc reçu leurs deux doses avant de rentrer à l’école

Processus agréable

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Laval fait partie de la minorité des organisations de santé de la province ayant décidé de créer des cliniques mobiles de vaccination dans les écoles.

L’objectif était de faciliter le processus et de compter sur l’effet d’engouement des groupes d’amis qui se font vacciner.

«Nous avons vraiment reproduit un mini-centre de vaccination de masse, note Mme Parent. Les étapes sont les mêmes que lorsqu’on va en centre de vaccination. […] Il est bon de rappeler que, si certains hésitent encore à se faire vacciner, ils pourront tout de même aller tout l’été dans un autre centre de la région.»

Des initiatives ont également été mises en place en collaboration avec le CSS de Laval pour rendre la vaccination plus agréable.

«Nous avons essayé de rendre cela festif, assure M. Volcy. […] On va même faire des tirages pour les jeunes. Dans le fond, on veut que, lorsque les élèves viennent ici, ce ne soit pas une opération désagréable de recevoir une piqûre.»

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page