Connectez-vous à nous
(Photo gracieuseté)

COVID-19

Rentrée scolaire (presque) normale à l’automne

Le gouvernement du Québec a partagé ses orientations pour guider la planification de la prochaine rentrée scolaire dans le cadre d’un point de presse tenu mercredi matin.

Le Plan de la rentrée scolaire 2021-2022 consiste en une rentrée scolaire la plus normale possible pour les élèves et le personnel.

«Notre souhait est que dès le jour 1, tout soit en place pour que les élèves retrouvent leur école, telle qu’ils la connaissaient, a mentionné Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation, par voie de communiqué. Nous avons confiance en notre jeunesse, qui saura faire le nécessaire pour retourner à l’école : aller se faire vacciner en grand nombre.»

Ce plan sera mis à jour au début du mois d’août selon l’évolution de la situation épidémiologique, ainsi que l’avancement de la vaccination de la population générale et des élèves.

Fin de plusieurs mesures

La rentrée scolaire devrait se faire sans masque d’intervention ou couvre-visage pour les élèves du préscolaire, du primaire, du secondaire, de la formation générale des adultes et de la formation professionnelle.

On prévoit aussi la fin d’une organisation basée sur les groupes-classes stables, le retour des services éducatifs en présence à temps complet et la reprise des activités parascolaires.

Des mesures de soutien additionnelles pour les élèves vulnérables ou accusant un retard pédagogique ont aussi été annoncé par le gouvernement provincial.

Le transport scolaire devrait également revenir à la normale, tout comme l’utilisation des cafétérias et des salles de dîneurs.

Nettoyage et hygiène des mains

Le ministère de l’Éducation prévoit tout de même conserver les mesures de nettoyage et de désinfection des installations par les agents d’entretien. Celles-ci s’appliqueront particulièrement dans les endroits avec des surfaces fréquemment touchées.

Les élèves et le personnel devront maintenir les routines d’hygiène des mains selon les recommandations de la CNESST.

On demande aussi de continuer de faire l’évaluation des enfants symptomatiques pour éventuellement les exclure du groupe-classe.

Notons que l’ensemble de ces orientations prennent en compte que 75 % de la population de 12 ans et plus aura été vaccinée contre la COVID-19 lors de la prochaine rentrée scolaire. Le gouvernement souhaite toujours offrir une première dose de vaccin d’ici le 23 juin, puis distribuer la deuxième dose au retour en classe à l’automne.

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page