Connectez-vous à nous

Un nouveau groupe de leaders

Rocket de Laval

Un nouveau groupe de leaders

Le Rocket de Laval a annoncé, le 4 octobre, le report de Byron Froese au titre de capitaine de l’équipe pour la saison 2018-2019.

Avec le calendrier régulier commençant le samedi 6 octobre, sur la route à Providence, l’équipe a aussi présenté Michael McCarron, Kenny Agostino, le Montréalais Michael Chaput et le Lavallois Alexandre Grenier comme assistants au capitaine.

Les deux premiers porteront le A sur la route alors que les deux francophones l’endosseront à domicile.

«Je les ai nommés les quatre et je leur ai dit battez-vous pour savoir qui le porte quand, raconte Joël Bouchard. Ils se sont parlés et si ça change durant l’année, ça ne me regarde pas.»

Ce dernier ne croit pas que le fait que Byron Froese soit capitaine veuille dire qu’il ne sera pas rappelé par le grand club. Il ajoute qu’il est bien fier du groupe de joueurs désigné.

«On les a choisi, parce que c’étaient ceux avec lesquels on était confortable, explique-t-il. Je leur ai dit que je m’attendais à ce qu’ils performent et soient des leaders.»

Jeune groupe

Les cinq attaquants nommés par l’équipe ont du vécu dans le circuit. Ils conviennent que leur club compte un bon mélange d’expérience et de jeunesse dans le vestiaire.

«Je vais m’assurer que nos jeunes joueurs se sentent à l’aise dans l’organisation, précise Byron Froese. Je désire aussi garder le groupe soudé.»

Le Montréalais Michael Chaput abonde dans le même sens. «On a un jeune groupe entouré de vétérans, alors ça amène un bon mélange, ajoute-t-il. S’ils ont besoin d’aide, nous allons être là pour eux.»

Pour sa part, Michael McCarron sait que les dirigeants veulent qu’il montre l’exemple. «Nous allons être rapides et agressifs avec un échec avant soutenu, raconte-t-il. Ça va prendre un travail d’équipe et c’est comme ça qu’on va gagner [des matchs].»

De son côté, Alexandre Grenier ne s’attendait pas à recevoir une lettre de plus sur son gilet en signant avec le club le 1er juillet. «Je suis un peu surpris, je n’arrivais pas, ici, avec l’intention d’avoir le A, témoigne-t-il. J’essayais juste d’apporter du leadership et de faire les petites choses.»

Première entente

Quelques heures après l’annonce, le Canadien de Montréal a octroyé un contrat d’entrée de trois saisons à l’espoir Cale Fleury qui s’entraîne présentement avec le Rocket. Ce dernier a passé à travers toutes les étapes du club, allant du camp de développement en juillet à celui de l’équipe lavalloise ces jours-ci.

«Cale Fleury est un gros bonhomme avec beaucoup de potentiel et qui peut jouer physique dans un match, mentionne Joël Bouchard. Il a toujours été capable de s’ajuster quand le niveau de jeu montait.»

Commentaires

Journaliste aux sports et à l'éducation, nstgermain@2m.media , 450-667-4360 poste : 3530

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Rocket de Laval

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page