Connectez-vous à nous

Prévenir le cancer selon Richard Béliveau

lidl opening times today

Actualités

Prévenir le cancer selon Richard Béliveau

SANTÉ. Le 1er novembre, la Quinzaine des sciences du Collège Montmorency accueillera un conférencier émérite: Richard Béliveau une sommité mondiale en prévention du cancer.

Commentaires

M. Béliveau est professeur de biochimie à l’Université du Québec à Montréal et directeur scientifique de la Chaire de recherche en prévention et traitement du cancer.  

Avec ses écrits traduits en 28 langues, il va droit au but: la majorité des cancers sont évitables par notre alimentation et mode de vie. «Il faut réduire ce fléau-là qui nous décime. Cette conférence se veut une prise de conscience et une responsabilisation des gens», mentionne-t-il.

10 recommandations

Lors de son allocution de 60 minutes, M. Béliveau expliquera les recommandations des agences de lutte contre le cancer. Il s’appuie notamment sur le Fonds mondial pour la recherche sur le cancer (World Cancer Research Fund International) qui a émis 10 recommandations à partir de 400 000 études répertoriées dans le monde.  

«Le tueur numéro un est le tabac. Il faut arrêter de fumer, bouger, mieux s’alimenter et avoir le poids santé inférieur à 23. Moins de 15 % des Canadiens appliquent les quatre premières recommandations», insiste-t-il.

«On estime que 70 % des mortalités par cancer pourraient être prévenues si les gens changeaient leur mode de vie. Le cancer est la première cause de mortalité au pays», ajoute-t-il.

M. Béliveau est d’avis que le gouvernement pourrait «réinvestir l’argent épargné en soins palliatifs, les aînés, les garderies et pour le système de santé».

Après s’être attaqué au tabac, il croit qu’il faut maintenant travailler sur un problème de taille: l’obésité.  «Ce n’est pas vrai que le stress cause le cancer. Il ne faut pas culpabiliser les gens. Il faut les inviter à se prendre en main. La prévention est le parent pauvre de la médecine.»

Facile et peu coûteux

Selon lui, c’est si simple de prévenir le cancer. Il est important de diminuer la viande rouge et charcuterie en ajoutant davantage de poisson et légumineuses, en plus de consommer de 7 à 10 portions de végétaux par jour. «Ça ne coûte pas une fortune.»

Il est primordial d’ajouter à notre alimentation, les oignons, l’ail, le chou, tomates, thé vert et petits fruits, entre autres.

Poumon et côlon

Pour les deux grands tueurs au Canada, le cancer du poumon et du côlon, il a été estimé que 90 % de ces cancers pouvaient être prévenus avec des changements liés au mode de vie.  

«Si vous faites de l’exercice, vous éliminez le risque de 25 % des cancers colorectal et du sein. Ce n’est pas rien», avoue le chercheur.

«Ceux qui bougent au moins 30 minutes par jour ont moins de chance de développer des maladies», enchaîne-t-il.

Produit miracle?

S’il vante le thé vert et le curcuma, il n’existe pas de produit miracle. «Les gens veulent une solution miracle. Il n’est jamais trop tard pour agir. Tout changement, même après un cancer, diminue les risques de récidive de maladies», conclut-il.

D’ailleurs, cette question sur la récidive du cancer revient souvent dans ces conférences. Une période de questions de 30 minutes est allouée au terme de son allocution.
 

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
342
Haut de page