Connectez-vous à nous

Le Centre des femmes obtient son arrêt de bus

lidl opening times today

Actualités

Le Centre des femmes obtient son arrêt de bus

SOCIÉTÉ. Aboutissement d’une longue démarche amorcée à l’automne 2014, les Lavalloises faisant appel aux services du Centre des femmes pourront enfin se rendre à proximité en transport en commun via la ligne d’autobus 33.

Commentaires

«Depuis deux ans, aucune de nous ne s’est essoufflée! de clamer Nadia Mouffok, responsable du comité Transport au Centre. L’implication et l’acharnement démontrés permettront aux femmes de sortir d’une dépression, situation de violence conjugale ou juste prendre un café et rencontrer des concitoyennes en trouvant le réconfort nécessaire.»

Une quarantaine de personnes, dont une trentaine de femmes, ont souligné cette belle réalisation le 4 octobre, dans le cadre de la Journée nationale des Centres des femmes du Québec, à l’angle de la 8e Rue et 7e Avenue, aux abords du parc Saint-Claude, dans Laval-des-Rapides.

«Nous croyons à l’intelligence collective et la richesse de l’expérience personnelle, de déclarer Graciela Mateo, coordonnatrice du Centre des femmes de Laval, sous les ballons orangés et bleus représentant son organisme et la Société de transport de Laval (STL). Cette prolongation du parcours de l’autobus 33 va servir à briser l’isolement de femmes et va aider les gens du quartier.»

Plusieurs étapes

Notons qu’avant la venue du métro sur l’île Jésus, un autobus faisait le tour du parc Saint-Claude, tout près de l’organisme dédié à la condition féminine.

«C’est d’ailleurs la principale raison ayant motivé les femmes de l’époque à installer notre Centre au 69, 8e Rue», de préciser Geneviève Dauphin-Johnson, responsable des communications.

L’action collective a débuté peu après la consultation publique «Repensons Laval». Désirant avoir un impact direct sur leur réalité et celle du quartier, les femmes du Centre ont fait circuler une pétition, dont la première action a consisté à entourer un arbre de tricot-graffiti pour marquer l’endroit où les femmes souhaitaient obtenir l’arrêt d’autobus.

Ensuite, se postant à différents lieux stratégiques du secteur, des femmes ont fait signer la pétition en exposant les difficultés rencontrées par les femmes aînées, à mobilité réduite, ainsi que les mamans avec des enfants, pour ne nommer qu’elles.

Après avoir obtenu plus de 500 signatures, celle-ci a été déposée le 13 janvier dernier. Des rencontres ont alors eu lieu avec le conseiller municipal Daniel Hébert et deux fonctionnaires de la STL, Catherine Beaulieu et Christine Gauvreau.

«La STL a montré un professionnalisme sans faille et une écoute attentive de notre requête», d’ajouter Nadia Mouffok.

Mission

Rappelons que les centres de femmes sont des organismes communautaires où les femmes trouvent soutien, accueil, ateliers, écoute, entraide, support, référence, rencontres thématiques, actions citoyennes, défense des droits.

Information: 450 629-1991 ou www.cflaval.org.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
342
Haut de page