Connectez-vous à nous

La Ville s’entend avec ses employés en loisirs

Actualités

La Ville s’entend avec ses employés en loisirs

CONTRAT DE TRAVAIL. La Ville de Laval et le Syndicat des travailleuses et travailleurs en loisirs de Laval ratifiaient, au lendemain de la Fête nationale, une nouvelle convention collective, encadrant les conditions de travail de quelque 900 employés municipaux.

Commentaires

En vigueur jusqu’au 31 décembre 2017, cette entente avait été préalablement adoptée dans une proportion de 56,4 % des membres syndiqués, réunis en assemblée le 15 juin.

«Après deux ans et demi de négociations, nous avons finalement conclu une entente bénéfique pour l’ensemble des travailleurs qui les place parmi le premier tiers des syndiqués municipaux les mieux payés au Québec dans la même catégorie de travailleurs», avait alors déclaré le président syndical, Martin Collerette.

Concédant que «tous n’ont pas eu les augmentations escomptées», M. Collerette soulignait d’un même souffle que «plus aucun travailleur ne se situe maintenant sous la moyenne des salaires des villes du Québec».

Du côté de la Ville, le directeur intérimaire du Service de la vie communautaire et de la culture, Benoit Collette, se réjouissait aussi de cette entente, d’autant qu’elle permettra aux citoyens de bénéficier pleinement des services municipaux offerts pendant la belle saison. (S.ST-A.)

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page