Connectez-vous à nous

La 6e tour des Marronniers coûtera 70 M$

Actualités

La 6e tour des Marronniers coûtera 70 M$

La résidence pour retraités Les Marronniers mettra en chantier, le mois prochain, la 6e et dernière tour de ce qui deviendra le plus important complexe au pays avec 1800 résidents.

Gaston Morzadec, président. (Photo 2M.Media – Vincent Graton)

Selon les projections, la nouvelle tour de 15 étages qui donnera sur le boulevard René-Laennec sera livrée au printemps 2020.

Cette expansion se fera au coût de 70 M$, a indiqué Gaston Morzadec, président du Groupe Morzaco, l’entreprise familiale possédant Les Marronniers, lors d’un point de presse tenu le 23 octobre dans la salle de spectacle de la résidence.

«Il est clair pour nous que ce n’est pas une finalité en soi d’être la plus grande résidence au Canada, a-t-il tenu à souligner. C’est davantage le résultat d’une promesse, celle de desservir notre clientèle de la meilleure façon possible.»

À titre d’exemple, en plus des 228 appartements annoncés, la nouvelle tour abritera, entre autres, 77 unités de soins dont la gestion sera confiée à la Villa de Sainte-Rose. Il s’agit là d’une offre qui manquait aux Marronniers.

Espaces communs

Par ailleurs, les 1400 locataires des tours existantes profiteront directement de cette expansion, puisque la réalisation de la 6e phase disposera à elle seule plus de 50 000 pieds carrés d’espaces communs additionnels.

Cela double la superficie totale de ces espaces actuellement recensés dans l’ensemble du complexe dont les tours sont toutes reliées les unes aux autres, explique Michaël Maisonneuve, responsable des projets spéciaux aux Marronniers.

Un jardin intérieur de 7000 pieds carrés, 6 allées de quilles, 4 terrains de pétanque intérieurs, un terrain de shuffleboard, de nouvelles salles d’exercice et des aires de repos viendront bonifier les espaces existants dont certains seront agrandis, telles la salle à manger, la salle de billard et la bibliothèque.

Une ville dans une ville

Président-directeur général du Regroupement québécois des résidences pour aînés, Yves Desjardins a voulu mettre en perspective l’importance de ce complexe qui accueillera 1800 résidents d’ici l’été 2020.

«Il y aura plus de gens ici que dans pratiquement 600 municipalités au Québec», a-t-il illustré, tout en qualifiant de «gens de cœur» la famille Morzadec qui a joint les rangs du regroupement il y a plus de 20 ans.

Responsable des dossiers d’urbanisme au comité exécutif, Virginie Dufour a salué pour sa part les «grands bâtisseurs» que sont les Morzadec, précisant que l’ajout d’une nouvelle phase répondra «à un besoin réel».

De fait, la population de gens âgés de 65 ans et plus doublera d’ici 2031 pour atteindre le plateau des deux millions de Québécois. «Une personne sur quatre sera un aîné», avait plus tôt fait valoir M. Desjardins.

Incidemment, la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) prévoit qu’au cours des 20 prochaines années, il faudra ajouter annuellement 5000 nouveaux logements pour répondra à la demande démographique, la dernière cohorte des baby-boomers ayant vu le jour il y a plus de 50 ans.

Commentaires

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page