Connectez-vous à nous

Incendie de nature électrique avenue Pichette

Faits divers

Incendie de nature électrique avenue Pichette

SAINT-VINCENT-DE-PAUL. Un court-circuit électrique s’étant produit dans la structure du plancher et plafond entre un sous-sol et premier étage est à l’origine d’un incendie ayant été contrôlé en moins d’une heure par les pompiers dans la soirée du 12 février.

Commentaires

Habitant seul cette résidence située sur l’avenue Pichette, près de la rue Brisebois, un citoyen a senti une odeur de fumée peu après 20h30, en plus de réaliser que le plancher devenait de plus en plus chaud.

Après avoir appelé le 911 sur le coup de 20h41, le résident a évacué l’endroit par lui-même, attendant la première unité du Service de sécurité incendie arrivée sur place 4 minutes tard.

Repérant aussitôt de la fumée dans cette maison unifamiliale, les pompiers ont demandé le renfort de six autres unités pour finalement contrôler les flammes dès 21h43.

Durant l’intervention, les sapeurs ont pris soin de ne pas chuter à travers le plancher dont trois solives ont été pulvérisées, ce qui rendait la structure instable et dangereuse. Les dommages sont évalués à 50 000 $ pour le bâtiment et 15 000 $ pour son contenu.

«L’avertisseur de fumée du sous-sol n’était pas fonctionnel, de prévenir Jean-Sébastien Roch, chef aux opérations du Service de sécurité incendie de Laval. Il est important de rappeler aux gens que chaque étage de la maison doit en avoir un qui soit adéquat. Cela peut sauver des vies.»

Habitant seul cette résidence située sur l’avenue Pichette, près de la rue Brisebois, un citoyen a senti une odeur de fumée peu après 20h30, en plus de réaliser que le plancher devenait de plus en plus chaud.

Après avoir appelé le 911 sur le coup de 20h41, le résident a évacué l’endroit par lui-même, attendant la première unité du Service de sécurité incendie arrivée sur place 4 minutes tard.

Repérant aussitôt de la fumée dans cette maison unifamiliale, les pompiers ont demandé le renfort de six autres unités pour finalement contrôler les flammes dès 21h43.

Durant l’intervention, les sapeurs ont pris soin de ne pas chuter à travers le plancher dont trois solives ont été pulvérisées, ce qui rendait la structure instable et dangereuse. Les dommages sont évalués à 50 000 $ pour le bâtiment et 15 000 $ pour son contenu.

«L’avertisseur de fumée du sous-sol n’était pas fonctionnel, de prévenir Jean-Sébastien Roch, chef aux opérations du Service de sécurité incendie de Laval. Il est important de rappeler aux gens que chaque étage de la maison doit en avoir un qui soit adéquat. Cela peut sauver des vies.»

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Faits divers

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page