Connectez-vous à nous
lidl opening times today

Actualités

Erratum

NDLR. Contrairement à ce qu’on pouvait lire en ligne et dans notre dernière édition imprimée, l’ex-conseiller municipal Richard Goyer, qui a siégé au conseil de ville de 1986 à 2005, sous la bannière du PRO des Lavallois, n’est pas visé par l’action en justice que Ville de Laval a notamment entreprise, le 30 juillet, à l’égard d’ex-administrateurs de Laval en fleurs.

Commentaires

Son homonyme, Richard Goyer, 14 autres ex-administrateurs de même que l’ex-directeur général de cet OBNL, Mathieu Lavoie, et Intact Assurances, la firme agissant à titre d’assureur responsabilité civile pour les administrateurs et dirigeants de Laval en Fleurs, sont concernés par cette requête, dont la cause sera entendue le 5 août, au palais de justice de Laval.

Tous sont sommés de rembourser solidairement le montant de 200 911.01 $, correspondant aux fonds présumément détournés par Mathieu Lavoie entre 2005 et 2011.

Le Courrier Laval tient à présenter ses plus sincères excuses à M. Goyer, ex-élu, et à sa famille pour cette malencontreuse erreur.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page