Connectez-vous à nous

Une cinquième année en compagnie des maîtres-chiens

Actualités

Une cinquième année en compagnie des maîtres-chiens

Pour une cinquième année, les sept maîtres-chiens et leurs amis canins ont pris la pose pour apparaître dans le calendrier 2014 de la police de Laval, au profit de la Fondation Martin-Matte.

Commentaires

Comme par le passé, 5000 copies seront disponibles et l’argent découlant des ventes aidera à financer la construction de maisons d’hébergement spécialisées pour les traumatisés crâniens ainsi qu’à soutenir des centres d’activités, de répit et de réadaptation pour aider les victimes et leur famille.

«Ça doit être un drame épouvantable pour les familles et c’est pourquoi nous sommes heureux de nous associer à la Fondation, à qui nous avons remis jusqu’à présent plus de 150 000 $», a souligné le chef de police, Pierre Brochet, lors du lancement du calendrier, mercredi, au Quartier général.

Expérience personnelle

Dans son allocution, Nicole Desjardins, membre du conseil d’administration de la Fondation et mère de Martin Matte, a évoqué sa propre expérience personnelle avec les traumatisés crâniens.

«Mon fils Christian a eu son accident en 1986 et il est hébergé dans une maison que depuis cinq ans. Pendant 22 ans, je n’ai pas eu beaucoup de répit et il était temps que ça arrive, parce que je manquais de souffle. Maintenant, j’ai repris mon rôle de mère», dit-elle, ajoutant qu’une troisième maison spécialisée ouvrira ses portes l’an prochain, à Blainville.

Cahier à colorier et signet

Lors de l’achat, au coût de 5 $, le calendrier des maîtres-chiens ne vient pas seul. Un cahier à colorier avec des caricatures réalisées par le policier Éric Gereghty et un signet sont aussi inclus. Les images du calendrier portent la signature d’Éric Coïa, un ancien agent du Département de l’identité judiciaire de la police de Laval.

«Il y a toujours des photos différentes d’une année à l’autre dans les calendriers, rapporte le lieutenant équipe cynophile, Benoit Martel. On laisse aller notre imagination, on retourne sur des scènes où on a travaillé. Par exemple, cette année, j’ai fait une photo avec mon chien et des graffitis. Et comme Éric est un ancien policier, lui aussi a des idées.»

Rappelons que ce projet a été initié à la suite du décès du maître-chien Éric Lavoie, traumatisé craniocérébral, en septembre 2008.

Le calendrier sera en vente à partir du 1er novembre dans les IGA, les postes de quartier, à l’Édifice Valérie-Gignac et au Quartier général de la police. On peut aussi le commander en ligne à www.fondationmartinmatte.com

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à la retraite

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page