Connectez-vous à nous

Un papa et son bébé l’ont échappé belle

lidl opening times today

Actualités

Un papa et son bébé l’ont échappé belle

INCENDIE. La fumée d’un début d’incendie, causé par une bougie laissée sans surveillance au sous-sol d’une résidence de Duvernay, a incommodé un père de famille et son enfant âgé d’un an, le 5 août en milieu de soirée.

Commentaires

À l’arrivée des pompiers au 1215, rue Jean de Bréboeuf à 21h11 précises, le propriétaire avait réussi à éteindre les flammes à l’aide d’un boyau d’arrosage.

Grâce à sa présence d’esprit, son jeune enfant, qui dormait dans une chambre au sous-sol, et lui n’ont subi aucune brûlure, a indiqué le chef aux opérations du Service de sécurité incendie de Laval, Carl Lavigne.

Tous deux ont toutefois dû être traités pour avoir inhalé de la fumée.

Conseils

M. Lavigne a profité de l’occasion pour rappeler l’importance «de toujours déposer les bougies sur une surface stable à distance des matières combustibles» et d’y éteindre les chandelles lorsqu’on quitte une pièce.

Par ailleurs, un règlement municipal prévoit qu’un avertisseur de fumée doit être installé à chaque étage d’une propriété, reprend-il.

Or, si cette résidence où le feu, l’eau et la fumée ont causé des dommages évalués à 10 000 $ était équipée d’un avertisseur fonctionnel à l’étage, elle en était privée au sous-sol.

«Il faut aussi vérifier les piles deux fois par année, idéalement au changement d’heure», a terminé le chef pompier.

À l’arrivée des pompiers au 1215, rue Jean de Bréboeuf à 21h11 précises, le propriétaire avait réussi à éteindre les flammes à l’aide d’un boyau d’arrosage.

Grâce à sa présence d’esprit, son jeune enfant, qui dormait dans une chambre au sous-sol, et lui n’ont subi aucune brûlure, a indiqué le chef aux opérations du Service de sécurité incendie de Laval, Carl Lavigne.

Tous deux ont toutefois dû être traités pour avoir inhalé de la fumée.

Conseils

M. Lavigne a profité de l’occasion pour rappeler l’importance «de toujours déposer les bougies sur une surface stable à distance des matières combustibles» et d’y éteindre les chandelles lorsqu’on quitte une pièce.

Par ailleurs, un règlement municipal prévoit qu’un avertisseur de fumée doit être installé à chaque étage d’une propriété, reprend-il.

Or, si cette résidence où le feu, l’eau et la fumée ont causé des dommages évalués à 10 000 $ était équipée d’un avertisseur fonctionnel à l’étage, elle en était privée au sous-sol.

«Il faut aussi vérifier les piles deux fois par année, idéalement au changement d’heure», a terminé le chef pompier.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page