Connectez-vous à nous
Candidate à la mairie pour Action Laval, Sophie Trottier. (Photo gracieuseté)

Élections municipales

Sophie Trottier veut un 2e hôpital

À 12 jours du scrutin, la candidate à la mairie pour Action Laval, Sophie Trottier, s’engage à déployer les efforts auprès de Québec afin que la ville-région obtienne un second d’hôpital.

Le deuxième groupe d’opposition à l’hôtel de ville rejoint ainsi Laval citoyens – Équipe Michel Poissant et le candidat indépendant à la mairie Nicolas Lemire qui revendiquent dans leur plateforme respective la construction d’un deuxième centre hospitalier sur le territoire lavallois.

Dans un communiqué publié le 26 octobre, Sophie Trottier soutient que Laval a un sérieux retard à combler en termes d’infrastructures hospitalières. Pour le nombre de lit par habitant, elle fait valoir que Laval se classe 14e parmi les 17 régions administratives de la province.

«La population et l’étendue du territoire de la Ville de Laval en font une véritable ville centre, rappelle-t-elle. Nous devons cesser de nous comporter en banlieue. Les Lavalloises et Lavallois veulent ce deuxième hôpital depuis très longtemps.»

Mme Trottier déplore que le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval ne dispose que de 451 lits dans l’unique hôpital sur son territoire, équivalant à 1 lit par 1000 habitants comparativement à un ratio de 2,4 lits dans la Capitale Nationale, précise-t-elle.

350 lits

Un deuxième centre hospitalier de 350 lits permettrait à la 3e municipalité en importance au Québec de rejoindre la moyenne provinciale, poursuit l’aspirante mairesse.

«Il s’agirait naturellement d’un hôpital avec l’ensemble des services, poursuit Sophie Trottier.  Je veux pouvoir regarder mes citoyens dans les yeux et leur dire qu’ils ne sont plus dépendants d’une région voisine pour leurs services municipaux ou provinciaux. Ils paient leurs taxes comme les autres, ils ont droit aux mêmes services que les autres».

Rappelons que Ma ville maintenant – Équipe Pierre Anthian a pour principal engagement de doter la région d’un hôpital pour enfants, son chef s’étant engagé à en faire la demande officielle à Québec dans les 100 premiers jours d’un éventuel premier mandat.

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page