Connectez-vous à nous

Six nominations lavalloises au gala SPORTSQUÉBEC

lidl opening times today

Sports

Six nominations lavalloises au gala SPORTSQUÉBEC

Six athlètes lavallois ont obtenu une nomination en vue du 47e gala SPORTSQUÉBEC qui récompense les athlètes, entraîneurs et clubs québécois pour le travail accompli lors de la saison 2019.

Le gymnaste Félix Dolci est notamment en nomination pour le Maurice d’athlète masculin au niveau canadien.

Il s’était démarqué lors des Jeux d’hiver du Canada 2019, remportant le concours individuel, en plus d’être médaillé d’or au sol, au saut et à la barre fixe. Ses performances ont fait de lui l’athlète le plus décoré de l’histoire de la compétition, tous sports confondus.

Aux Championnats du monde juniors, le Lavallois est devenu le premier athlète masculin canadien à être sacré champion du monde, aux anneaux. Il a également pris la quatrième place au concours complet.

Laurent Lavigne (canoë-kayak de vitesse) et Elliot Vaillancourt (ski acrobatique – bosses) sont les deux autres finalistes dans cette catégorie.

Deux autres nominations masculines

Matisse Julien (cyclisme sur route) et Munkhjin Batdorj (judo) sont quant à eux en nomination dans la catégorie d’athlète masculin au niveau québécois.

Matisse Julien a remporté 10 des 12 épreuves auxquelles il a participé lors de la Coupe du Québec de cyclisme sur route. (Photo gracieuseté – Martin Labelle)

Âgé de 16 ans lors des Championnats québécois junior, le cycliste de Champfleury a remporté la course sur route, et ce, même si cette compétition est habituellement réservée aux 17 et 18 ans.

Il a aussi mis la main sur le maillot de champion québécois cadet, remportant les épreuves de la course sur route, le contre-la-montre et le critérium. Matisse Julien a finalement été nommé athlète espoir de l’année pour le cyclisme sur route.

De son côté, le judoka est monté sur la plus haute marche du podium lors de tous les tournois québécois auxquels il a participé. Ses succès sur la scène provinciale lui ont permis d’être sélectionné dans les catégories juvénile et cadet en vue des Championnats canadiens ouverts.

Le Lavallois a profité de cette occasion pour mettre la main sur le titre national juvénile chez les moins de 73 kg. Cinq semaines plus tard, il a récolté un deuxième titre national chez les moins de 16 ans à la Coupe Canada, en plus de rafler l’argent chez les moins de 18 ans.

Batdorj a terminé l’année en effectuant ses premiers pas chez les seniors. Il poursuit sa préparation pour les Championnats du monde.

Les deux athlètes de l’île Jésus sont en nomination avec Émerick Bayard-Fournier (athlétisme).

Abel se démarque en équipe

La plongeuse Jennifer Abel est nominée dans la catégorie de partenaire(s) de l’année en compagnie de sa coéquipière Mélissa Citrini-Beaulieu.

Jennifer Abel a aussi commencé l’année 2020 en force, raflant trois médailles d’or à la Série mondiale de plongeon de Montréal. (Photo 2M.Media – Archives)

En 2019, le duo s’est encore signalé sur la scène internationale, remportant un total de quatre médailles à l’épreuve du 3 m synchronisé.

Elles ont notamment été sacrées vice-championnes du monde lors des Championnats du monde de plongeon de Gwanju en juillet dernier. Cette performance a permis d’assurer une place canadienne à cette épreuve en vue des Jeux olympiques de Tokyo.

Abel a également porté son total à neuf médailles à cette compétition, ce qui constitue un record canadien.

Les deux plongeuses seront opposées à la formation canadienne féminine de patinage courte piste, composée de Kim Boutin, Alyson Charles, Camille De Serres-Rainville, Danaé Blais et Claudia Gagnon, ainsi qu’à Valérie Maltais de l’équipe de patinage de vitesse longue piste.

Deux officielles en lice

Laval aura également deux officielles en nomination lors du gala SPORTSQUÉBEC. Il s’agit de Myriam Marcotte (soccer), aux niveaux québécois et canadien, ainsi que Gabrielle Ariano-Lortie (hockey sur glace) à l’international.

Myriam Marcotte a reçu une nomination sur la liste des arbitres nationaux de la FIFA en 2019. Elle a arbitré (centre) ou agit comme quatrième officielle lors de matchs professionnels masculins de la United Soccer League et de la Première ligue canadienne.

Elle a aussi arbitré aux Championnats canadiens U Sport féminins et au tournoi olympique préliminaire de Tokyo, à Trinité-et-Tobago. Marcotte s’implique aussi comme instructrice de stage et évaluatrice auprès de la relève québécoise.

Gabrielle Ariano-Lortie a quant à elle un bagage de 10 championnats du monde féminins, trois coupes des Quatre nations et quatre camps d’entraînements de haut niveau avec Hockey international.

En 2019, elle a arbitré lors de la série Canada-États-Unis, du Championnat du monde féminin, en Finlande, et du Championnat du monde féminin des moins de 18 ans en Slovaquie.

La Lavalloise a aussi participé au camp d’entraînement des officielles élite de Hockey Québec comme formatrice et conférencière, en plus d’agir comme mentor et responsable des arbitres féminins à Montréal. (N.P.)

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page