Connectez-vous à nous

De nouvelles études en vue de 2022

lidl opening times today

Travaux du REM

De nouvelles études en vue de 2022

Un mandat professionnel vient d’être octroyé à la firme de génie CIMA+ dans le cadre des mesures de mitigation à mettre en place en avril 2022 pour desservir les usagers de la gare Sainte-Dorothée.

L’interruption complète de la ligne de train de banlieue de Deux-Montagnes, on le sait, s’effectuera en juillet 2021, alors que le service ne reprendra pas avant la fin 2023 en raison des travaux du Réseau express métropolitain (REM).

Pour les 9 premiers mois de cet arrêt de service complet, des navettes avec mesures préférentielles pour autobus (MPA) reliant la gare de Sainte-Dorothée à la station de métro Côte-Vertu ont été prévues pour maintenir un temps de déplacement acceptable pour les Lavallois ayant à se rendre à Montréal.

À cet égard, un mandat de services professionnels est d’ailleurs en cours relativement à des mesures ciblant les corridors de l’avenue des Bois/Autoroute 440 et du boulevard Chomedey jusqu’au pont Lachapelle. On estime que la voie réservée projetée sur l’avenue des Bois de même que l’aménagement d’un stationnement incitatif à la hauteur de la montée Champagne, dans Sainte-Dorothée, pourraient être complétés d’ici le 1er juillet 2021.

Avril 2022

Le prochain échéancier est fixé au 1er avril 2022, date estimée pour la mise en service du tronçon du REM qui reliera la gare Du Ruisseau à la gare Centrale, à Montréal.

Cela implique que le rabattement des navettes de la Société de transport de Laval (STL) pourrait s’effectuer à la station Du Ruisseau, dans l’arrondissement Saint-Laurent, plutôt qu’au métro Côte-Vertu.

D’où le nouveau mandat confié à CIMA+ lors de la dernière assemblée du conseil municipal.

«[Des] études conceptuelle et de faisabilité des solutions sont donc requises afin de proposer des mesures pouvant réduire le temps de parcours depuis et vers la gare Sainte-Dorothée», écrit le Service de l’ingénierie dans un rapport soumis au comité exécutif en décembre dernier.

«Une modélisation de la demande sera également nécessaire afin de déterminer le point de rabattement optimal, soit le métro Côte-Vertu ou la gare Du Ruisseau. Cette analyse permettra de comparer les temps de parcours projetés en tenant compte des gains de temps potentiels suite à l’implantation des mesures préférentielles ainsi que des gains estimés sur le territoire montréalais», poursuit-il.

Par délégation de pouvoir, l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) avait chargé la Ville de Laval de voir à la réalisation de ces études visant à permettre l’accès des autoroutes 440 est et 15 sud via le réseau routier local comme mesures d’atténuation liées au REM.

Urgence

Le présent mandat devra être réalisé d’ici le mois de mai 2020, peut-on également lire dans le sommaire décisionnel. Essentiellement dans le but de permettre le temps nécessaire à la réalisation des plans et devis des MPA retenues advenant un rabattement vers la gare Du Ruisseau via l’autoroute des Laurentides (A-15).

Le cas échéant, ces mesures préférentielles pour autobus devront être mises en service dès la fin du mois de mars 2022.

Ce mandat professionnel au coût de 258 130 $ sera entièrement remboursé par l’ARTM.

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

2 Commentaires

2 Comments

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page