Connectez-vous à nous

Quatre joueuses lavalloises de ringuette au Championnat canadien

Sports

Quatre joueuses lavalloises de ringuette au Championnat canadien

WINNIPEG. Contre toute attente, la formation cadette AA de Bourassa-Laval-Lanaudière (BLL), qui compte dans ses rangs quatre Lavalloises, a obtenu son billet pour le Championnat canadien du 7 au 15 avril, à Winnipeg.

Commentaires

Kayla-Ashley Volcy, Rose Daigle, Émie Gendron et Laurence Caron font partie d’une des 2 équipes de moins de 19 ans représentant le Québec à ce tournoi national annuel. Le quatuor veut ramener une médaille à Laval.

Surprise de taille

La formation de BLL a terminé à l’avant-dernier rang du classement général de la Ligue élite ringuette Québec (LERQ). Celle-ci a causé une agréable surprise en mettant la main sur une médaille d’argent aux Championnats provinciaux. Elle a baissé pavillon 4 à 0 devant les représentantes des Laurentides en finale.

Émie, 16 ans, en sera à sa deuxième participation consécutive à cette compétition d’envergure avec BLL. L’an dernier, les filles avaient terminé au cinquième rang au pays.

L’attaquante a été mutée à la défense au cours du dernier mois. «Je commence à m’habituer à cette nouvelle position, précise la joueuse de Sainte-Rose. Je vais à Winnipeg pour apprendre.»

Émie souhaite que son équipe puisse à nouveau surprendre les autres formations. «C’est agréable de jouer encore au mois d’avril. Je veux jouer le plus longtemps possible.»

Dernière compétition cadette

Âgée de 19 ans, Kayla-Ashley en sera à sa dernière présence dans la catégorie cadette. L’athlète de Chomedey a déjà pris part au Championnat canadien en 2016, alors que son équipe avait enlevé le huitième échelon.

Kayla-Ashley aimerait bien camper un rôle plus offensif comme défenseur. «Notre objectif est d’atteindre la ronde des médailles, assure-t-elle. Personne ne nous voyait là. Nous espérons nous rendre le plus loin possible.»

Pour sa part, Rose en sera à sa première présence à cette compétition nationale. Du même coup, elle vivra également son baptême de l’air. L’adolescente de Vimont aimerait attirer l’attention des recruteurs et entraîneurs des équipes du Canada et du Québec.

«J’attends ce moment avec beaucoup d’excitation, explique-t-elle. L’esprit d’équipe n’a pas cessé de grandir. J’espère que nous serons l’équipe Cendrillon. Nous serons belles et gagnantes.»

Kayla-Ashley Volcy, Rose Daigle, Émie Gendron et Laurence Caron font partie d’une des 2 équipes de moins de 19 ans représentant le Québec à ce tournoi national annuel. Le quatuor veut ramener une médaille à Laval.

Surprise de taille

La formation de BLL a terminé à l’avant-dernier rang du classement général de la Ligue élite ringuette Québec (LERQ). Celle-ci a causé une agréable surprise en mettant la main sur une médaille d’argent aux Championnats provinciaux. Elle a baissé pavillon 4 à 0 devant les représentantes des Laurentides en finale.

Émie, 16 ans, en sera à sa deuxième participation consécutive à cette compétition d’envergure avec BLL. L’an dernier, les filles avaient terminé au cinquième rang au pays.

L’attaquante a été mutée à la défense au cours du dernier mois. «Je commence à m’habituer à cette nouvelle position, précise la joueuse de Sainte-Rose. Je vais à Winnipeg pour apprendre.»

Émie souhaite que son équipe puisse à nouveau surprendre les autres formations. «C’est agréable de jouer encore au mois d’avril. Je veux jouer le plus longtemps possible.»

Dernière compétition cadette

Âgée de 19 ans, Kayla-Ashley en sera à sa dernière présence dans la catégorie cadette. L’athlète de Chomedey a déjà pris part au Championnat canadien en 2016, alors que son équipe avait enlevé le huitième échelon.

Kayla-Ashley aimerait bien camper un rôle plus offensif comme défenseur. «Notre objectif est d’atteindre la ronde des médailles, assure-t-elle. Personne ne nous voyait là. Nous espérons nous rendre le plus loin possible.»

Pour sa part, Rose en sera à sa première présence à cette compétition nationale. Du même coup, elle vivra également son baptême de l’air. L’adolescente de Vimont aimerait attirer l’attention des recruteurs et entraîneurs des équipes du Canada et du Québec.

«J’attends ce moment avec beaucoup d’excitation, explique-t-elle. L’esprit d’équipe n’a pas cessé de grandir. J’espère que nous serons l’équipe Cendrillon. Nous serons belles et gagnantes.»

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sports

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page