Connectez-vous à nous

Actualités

PDG recherché

AFFAIRES. La présidente-directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie de Laval (CCIL), Chantal Provost, quittera ses fonctions à la fin de l’année.

Commentaires

Elle en a fait l’annonce lors de l’assemblée générale annuelle marquant la grande rentrée automnale. Conformément aux statuts et règlements de cette organisation, un comité de recrutement a rapidement été créé afin de combler ce poste de direction qu’occupe Mme Provost depuis 2010.

La réflexion sur son avenir à la tête de l’association régionale de gens d’affaires s’est amorcée l’an dernier, note la principale intéressée. «Pour moi, le moment était venu», indique la PDG sortante, qui dit quitter «avec le sentiment du devoir accompli et beaucoup de fierté aussi».

Années difficiles

Le séisme provoqué par la chute de Gilles Vaillancourt à l’automne 2012, ses nombreuses mises en accusation au printemps suivant, notamment pour gangstérisme, et l’arrestation de 36 présumés complices, dont plusieurs dirigeants de firmes de génie-conseil – traditionnellement très impliquées au sein du bureau de direction de la Chambre – n’aura pas été sans impact pour la CCIL.

«Ç’a été des années particulièrement difficiles pour tout le monde, reconnaît-elle en évoquant la situation de gestion de crise qui s’en est suivie. On en a profité pour revoir notre planification stratégique [2014-2018] et notre modèle financier. C’est ce qu’il faut retenir.»

C’est d’ailleurs de cette transformation dont elle est le plus fière.

Dans le dernier rapport annuel, Mme Provost souligne à cet égard que la dernière planification quinquennale «s’articule autour d’une valeur fondamentale, le bien commun, et prend racine dans un esprit d’ouverture, de respect, de diversité et de transparence».

Également, le renforcement du rôle exercé par la Chambre lui aura permis de «décupler [sa] capacité d’action» dans la communauté, poursuit la présidente-directrice générale.

Partenariat

Sous sa direction, la CCIL a entériné une entente triennale de collaboration avec l’administration municipale.

Assorti d’un montant de trois quarts de million de dollars, ce pacte fait de la Chambre un partenaire de premier plan dans le développement économique de la Ville tout en contribuant à assainir ses finances.

«La Chambre est profitable cette année», notera au passage Mme Provost, fière de laisser derrière elle une organisation en santé et plus mobilisée que jamais à l’aube de son 50e anniversaire de fondation.

Pour les trois prochains mois, elle relèvera d’un nouveau conseil d’administration présidé par Yves D’Astous, président-directeur général de Brago Construction, qui succède à Me Pierre-Luc Girard.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page