Connectez-vous à nous
Michel Poissant, chef du nouveau parti Laval citoyens – Équipe Michel Poissant. (Photo gracieuseté)

Élections municipales

Michel Poissant dévoile les couleurs de Laval citoyens

Quatre mois après avoir annoncé sa candidature à la mairie en 2021, le conseiller indépendant de Vimont a officiellement lancé sa campagne le 25 février, dévoilant du coup les couleurs du nouveau parti Laval citoyens – Équipe Michel Poissant.

M. Poissant, dont le parti a été dûment reconnu par Élections Québec le 2 décembre dernier, en a profité pour présenter les cinq premiers candidats qui brigueront les suffrages sous la bannière de sa formation politique le 7 novembre prochain.

Il s’agit d’Hugo Martin (L’Abord-à-Plouffe), Yann Caron (Saint-Vincent-de-Paul), Christelle Unubemba (Auteuil), Anna Del Bello (Saint-Bruno) et Louis-Martin Beaumont (Laval-les-Îles).

Le leader de Laval citoyens s’est d’ailleurs engagé à «revaloriser» le rôle de conseiller municipal en lui reconnaissant «une plus grande place dans le processus décisionnel».

Celui qui a servi pendant quatre ans et demi sous la gouverne du parti au pouvoir du Mouvement lavallois – Équipe Marc Demers, avant de claquer la porte avec d’autres de ses collègues lors de la crise du printemps 2017, déplore la sous-utilisation des élus municipaux à Laval. «La perception, c‘est qu’on est là pour prendre des photos», image-t-il.

Plus compétitive

Issu du monde des affaires, l’aspirant maire veut implanter «une culture entrepreneuriale» pour «bâtir une ville plus innovatrice, plus prospère, plus verte et plus compétitive».

Comment? «En misant sur le sens de l’initiative de nos 4000 employés», fait valoir M. Poissant pour qui la lourdeur administrative «contribue à démotiver les personnes qui travaillent dans les services municipaux et qui représentent l’expertise de la Ville».

Une fonction publique plus efficace permettrait de «replacer le service aux citoyens au centre des priorités», soutient celui qui considère que «l’administration [actuelle] s’est éloignée des gens au cours des dernières années».

Pour le chef de Laval citoyens, une ville plus compétitive s’incarne aussi bien dans l’offre de services, le traitement des demandes de permis qu’au niveau de taxation résidentielle et commerciale.

Leadership

Une administration Poissant verrait également à «mieux accompagner les 450 organismes communautaires de Laval, notamment ceux faisant la promotion de la culture et des loisirs», poursuit le principal intéressé qui promet, s’il est porté au pouvoir, d’exercer «un leadership fort» autant auprès de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) que des paliers de gouvernement supérieur.

Bien au fait des «enjeux lavallois» et familier avec «l’appareil municipal» qu’il dit avoir apprivoisé depuis sa première élection en 2013, le conseiller municipal de Vimont entend maintenant «porter son engagement politique à un autre niveau» et «mettre en oeuvre un changement majeur sur l’ensemble du territoire de Laval».

À ce jour, à Laval, six formations politiques municipales sont reconnues par le Directeur général des élections du Québec, dont la dernière en lice est Laval citoyen – Équipe Michel Poissant.

Le Mouvement lavallois – Équipe Marc Demers, Parti Laval – Équipe Michel Trottier, Action Laval – Équipe Sonia Baudelot, Avenir Laval et Progrès Laval, dont les chefs respectifs sont Christine Gauthier et Gabriel Vellone, complètent le tableau.

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page