Connectez-vous à nous

L’élite du patinage courte piste à la Place Bell

Communauté

L’élite du patinage courte piste à la Place Bell

L’équipe nationale de patinage de vitesse sur courte piste élit domicile à la Place Bell cet été, en raison d’importantes rénovations en cours à l’aréna Maurice-Richard, à Montréal.

On a d’ailleurs tenu un entraînement public le 7 juillet, une occasion privilégiée pour le public lavallois de voir de près les Samuel Girard, Charles Hamelin, Kim Boutin et plusieurs autres.

Les vacances sont déjà loin derrière pour ces patineurs et patineuses de l’équipe nationale, qui s’entraînent à raison de six jours semaine depuis le début mai, en préparation de la prochaine saison.

Lors de cette sortie publique, on avait réuni gars et filles pour en offrir davantage aux gens, alors qu’habituellement les entraînements se font séparément.

Ce sont donc quelque 27 patineurs et patineuses de l’équipe senior et de développement qui ont tourné, tourné sans cesse sur la glace communautaire de la Place Bell, à une cadence élevée, en file de 9 ou 10 par cohorte.

«À ce stade-ci de la saison, on fait surtout du volume», explique Patrick Godbout, de Patinage de vitesse Canada. Par volume, on entend d’accumuler un maximum de tours de patinoire pour élever l’endurance et ramener la forme physique au niveau où elle était à la fin de l’année de compétition.»

Devant une centaine de spectateurs attentifs, on a conclu l’entraînement avec une course à relais mixte gars-filles, avant d’inviter le public à une séance d’autographes.

Kim Boutin et Charles Hamelin

La foule a semblé doubler alors que six membres de l’équipe nationale ont signé des autographes et se sont prêtés de bonne grâce aux prises de photos pendant plus de 45 minutes. Les arrêts des jeunes fans étaient nettement plus longs et les photos plus nombreuses devant Charles Hamelin et Kim Boutin, cette dernière ayant déposé devant elle sur la table ses trois médailles olympiques.

Interviewé au terme de ce bain de foule, Charles Hamelin commentait: «C’est du bonbon ces rencontres-là avec le public!» Toujours heureux de sa décision de poursuivre sa carrière, Hamelin dit avoir à s’adapter à de nouveaux équipements et un nouvel entraîneur. Il apprécie la dynamique de l’équipe, «la confrérie», dit-il, et assume pleinement son rôle de vétéran et mentor.

Quant à la triple médaillée Kim Boutin, malgré sa flamboyante performance olympique, elle aborde cette nouvelle saison avec beaucoup de pragmatisme et prudence, refusant pour l’instant à se fixer des objectifs de performance. «Il y a eu une baisse d’énergie après les Olympiques et de forme physique après nos cinq semaines de vacances, résume-t-elle. Je dois revenir à la base et faire les bonnes choses.

«Pas de pression!» est sa devise.

Les sélections pour former l’équipe nationale 2018-2019 auront lieu les 22 et 23 septembre et si l’aréna Maurice-Richard n’est toujours pas prêt, elles pourraient bien se dérouler à la Place Bell. À suivre.

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Communauté

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page