Connectez-vous à nous

Le secteur industriel s’active

lidl opening times today

Actualités

Le secteur industriel s’active

À peine fondé, le nouvel organisme dédié aux industriels, distributeurs et grossistes de la région de Laval se voyait confier, l’été dernier, une enveloppe de plus de 200 000 $ afin de trouver des solutions durables aux problématiques liées à la pénurie de main-d’œuvre, au virage numérique et au développement des compétences.

Spin-off de la Chambre de commerce et d’industrie de Laval (CCIL), cet OBNL connu sous le vocable Prox-Industriel procédait à son lancement officiel la semaine dernière depuis les locaux de Lumen, le plus grand distributeur de matériel électrique au Québec dont le siège social loge en bordure de la desserte nord de l’autoroute 440 Ouest.

«L’intention de départ était de rassembler les gens d’un même secteur ayant les mêmes besoins et de favoriser la synergie entre eux», a rappelé le président du conseil de la CCIL, Daniel Leclair, en évoquant la mise en place du programme Prox-Industriel en 2016.

Devant l’ampleur des défis et enjeux à relever, l’industrie décidait l’an dernier de se doter d’un organisme complètement autonome à la tête duquel on retrouve l’ex-PDG de la Chambre Chantal Provost.

«C’est un projet porteur car il prend racine dans la volonté de la communauté industrielle de se regrouper, de collaborer et de travailler ensemble sur des projets communs, a fait valoir le président du conseil Yves D’Astous. Les notions d’entraide, partage et collaboration sont la base des actions locales que nous portons avec les entreprises.»

Mise en commun

Les quelque 212 000 $ versés par le Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR) permettra de réaliser une étude de marché auprès des manufacturiers, distributeurs et grossistes lavallois dans le but de mutualiser des services liés à leurs enjeux de main-d’œuvre.

Parallèlement, a ajouté M. D’Astous, un comité de travail a démarré un projet pilote de partage des ressources pour maximiser le taux de rétention des employés, une initiative jugée essentielle dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre.

Par ailleurs, on prévoit éventuellement jeter les bases d’un programme de formation adapté à la réalité des entreprises et d’activités en codéveloppement favorisant la mise en commun de l’expertise technologique de différents partenaires.

D’ici les trois prochaines année, Prox-Industriel espère tripler son membership à 300 partenaires, ce qui représenterait 30 % des quelque mille entreprises manufacturières, de distribution et de gros recensées dans l’ensemble des parcs industriels privés et municipaux à Laval.

Responsable des dossiers économiques au comité exécutif de la Ville, Stéphane Boyer a fait valoir que le projet présenté par Prox-Industriel a fait l’unanimité auprès des membres du comité de sélection pour le FARR dont il est.

«Le projet adresse des enjeux dont les [entrepreneurs] nous parlent régulièrement quand on les visite», a-t-il souligné au sujet de la rétention de la main d’œuvre et du virage numérique.

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page