Connectez-vous à nous

Le capitaine du Tricolore a rencontré ses fans à Laval

Actualités

Le capitaine du Tricolore a rencontré ses fans à Laval

ÉVÉNEMENT. Ils étaient plus de 200 partisans des Canadiens de Montréal à faire la file chez Sports Rousseau pour poser avec le capitaine de l’équipe Max Pacioretty, le 1er septembre dernier.

Commentaires

Arborant fièrement le chandail du numéro 67, Tommy Bergeron avait fait le trajet Louisville-Laval avec ses parents pour rencontrer son idole. Malgré la distance, il est arrivé une bonne heure avant que ne débute la séance d’autographes, lui qui attendait patiemment son tour, rondelle à la main.

Pas très loin derrière, Jack Pelletier, 40 ans, était accompagné de sa conjointe et leurs deux filles âgées de 8 et 10 ans pour faire signer quelques articles à l’effigie de l’attaquant du Tricolore qui, avec Carey Price et Brendan Gallagher, figure parmi ses joueurs préférés. Fan fini des Canadiens, ce résident de Pointe-aux-Trembles avait obtenu, l’an dernier, la signature de Jeff Petry et Nathan Beaulieu lors d’une promotion semblable tenue chez Sports Rousseau de Repentigny.

Dans la jeune vingtaine, Kalina, une résidente de Blainville, attendait aussi son tour avec son amie Marilyn. «On le dira pas trop fort, mais c’est Gallagher mon joueur», lance sur un ton amusé celle qui n’en était pas à sa première séance d’autographes.

Donnant également dans la chasse aux autographes, Valérie, Mathieu et Simon n’étaient pas du tout inquiets de repartir bredouille, et ce, malgré que la file n’en finissait plus de finir et que la séance ne devait durer que 90 minutes.

Finalement, tous auront eu droit à leur moment et une photo avec Max Pacioretty, affirmait quelques jours plus tard le directeur du magasin qui a pignon sur l’autoroute 440, Patrick Jarry.  «C’est une façon de remercier notre clientèle», a-t-il mentionné, précisant que Cristobal Huet, PK Subban et Tomas Plekanec s’étaient déjà prêtés au même exercice par le passé.

Arborant fièrement le chandail du numéro 67, Tommy Bergeron avait fait le trajet Louisville-Laval avec ses parents pour rencontrer son idole. Malgré la distance, il est arrivé une bonne heure avant que ne débute la séance d’autographes, lui qui attendait patiemment son tour, rondelle à la main.

Après Cristobal Huet, PK Subban et Tomas Plekanec, Max Pacioretty était le quatrième joueur des Canadiens à venir rencontrer les fans chez Sports Rousseau, à Laval.Après Cristobal Huet, PK Subban et Tomas Plekanec, Max Pacioretty était le quatrième joueur des Canadiens à venir rencontrer les fans chez Sports Rousseau, à Laval.  ©Photo – Photo TC Media – Vincent Graton

Pas très loin derrière, Jack Pelletier, 40 ans, était accompagné de sa conjointe et leurs deux filles âgées de 8 et 10 ans pour faire signer quelques articles à l’effigie de l’attaquant du Tricolore qui, avec Carey Price et Brendan Gallagher, figure parmi ses joueurs préférés. Fan fini des Canadiens, ce résident de Pointe-aux-Trembles avait obtenu, l’an dernier, la signature de Jeff Petry et Nathan Beaulieu lors d’une promotion semblable tenue chez Sports Rousseau de Repentigny.

Dans la jeune vingtaine, Kalina, une résidente de Blainville, attendait aussi son tour avec son amie Marilyn. «On le dira pas trop fort, mais c’est Gallagher mon joueur», lance sur un ton amusé celle qui n’en était pas à sa première séance d’autographes.

Donnant également dans la chasse aux autographes, Valérie, Mathieu et Simon n’étaient pas du tout inquiets de repartir bredouille, et ce, malgré que la file n’en finissait plus de finir et que la séance ne devait durer que 90 minutes.

Finalement, tous auront eu droit à leur moment et une photo avec Max Pacioretty, affirmait quelques jours plus tard le directeur du magasin qui a pignon sur l’autoroute 440, Patrick Jarry.  «C’est une façon de remercier notre clientèle», a-t-il mentionné, précisant que Cristobal Huet, PK Subban et Tomas Plekanec s’étaient déjà prêtés au même exercice par le passé.

La popularité du capitaine des Canadiens ne sLa popularité du capitaine des Canadiens ne s’est pas démentie le 1er septembre dernier, alors qu’il participait à une séance d’autographes dans un magasin d’articles de hockey de Laval.  ©Photo – Photo TC Media – Vincent Graton

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page