Connectez-vous à nous
lidl opening times today

Économie

Laval poursuit son plan de relance

Lancé en juillet, le plan de relance Laval, capitale des opportunités s’étendra sur un horizon de 18 à 24 mois.

Premier jalon d’une planification stratégique 2021-2025 à laquelle planche l’équipe du Service de développement économique, ce plan a pour objectif d’«accompagner et soutenir les entrepreneurs dans la délicate transition vers une économie post-pandémie».

Outre l’aide offerte sous forme de prêts pour permettra aux entrepreneurs de maintenir, consolider ou relancer leurs activités, l’administration municipale entend les accompagner tout au long de cette importante et inévitable démarche.

«C’est en effet le moment de saisir des occasions et d’explorer de nouvelles façons de faire», a indiqué le maire Marc Demers lors de la Grande rencontre IMPACT économique qui réunissait virtuellement quelque 300 membres de la communauté d’affaires le 24 septembre.

Le vice-président du comité exécutif et élu responsable du développement économique, Stéphane Boyer, a renchéri en soulignant que, parfois, il faut une crise pour nous amener à rompre avec la résistance au changement, un frein à tout virage et toute transformation organisationnelle.

«Déjà six mois qu’on vit confiné, que la COVID-19 est venue bousculer nos vies. Ce que l’on croyait temporaire au début s’avère être de plus en plus une nouvelle réalité avec laquelle on doit vivre, a-t-il dit, ajoutant que le contexte est le prétexte idéal pour oser faire les choses différemment. On doit être agile, penser en dehors de la boîte et être vite sur nos patins».

Accélérateur Hub

À Laval, le plan de relance économique de 20 M$ repose sur quatre axes d’intervention dont le premier cible l’accompagnement et l’appui stratégique via un accélérateur Hub.

«On ne peut pas subventionner des entreprises en difficulté, par contre on peut engager des spécialistes pour les accompagner et revoir leur modèle d’affaires, leur chaîne d’approvisionnement», précise en entrevue Stéphane Boyer en évoquant, par exemple, celles qui ont vu leurs opérations perturbées en raison de la fermeture des frontières au pire de la crise. «Une mesure sera mise en œuvre très bientôt», promet-il.

Cet accélérateur d’opportunités, d’interventions stratégiques et d’innovation auprès des entreprises tout comme les services-conseils et la promotion de l’entrepreneuriat et de la formation spécialisée seront financés par la Ville au coût de 11,6 M$.

Les trois autres axes ciblent l’achat responsable et local, les projets structurants et le développement de l’intelligence économique sur l’écosystème lavallois.

Projets structurants

Le plan prévoit également une enveloppe de 5,4 M$ pour soutenir le développement de projets structurants ayant un effet d’entraînement sur l’économie de demain.

Cela inclut la mise en place de la seconde phase de développement de la Cité de la biotech, près de 20 ans après sa création, l’Entente de partenariat régional en tourisme, une entente sectorielle agroalimentaire, dont le projet pilote de transformation agricole favorisant la culture maraîchère en serre, et une bonification du budget alloué au Fonds et au Pôle d’économie sociale.

Le commerce au détail n’est pas en reste comme en témoigne ce projet pilote de Livestreaming dans les cartons. Nouvelle tendance en émergence, on parle ici d’un phénomène qui repose sur un écosystème numérique à la faveur de vidéos en direct sur Internet mettant en scène célébrités et influenceurs pour mousser les ventes en ligne.

Achat local

L’axe de l’achat local et responsable sera, entre autres, servi par différents projets ayant trait à une accréditation de mesures sanitaires, la promotion de l’autonomie alimentaire via la marque Saveurs de Laval, l’économie circulaire et à un programme de fidélisation.

Développé par le Centre québécois d’innovation en commerce (CQIC), ce programme baptisé api répond à l’acronyme AchetonsPlusIci.

Ces mesures nécessiteront un investissement avoisinant le million de dollars.

Intelligence économique

Quant à la mise en place d’une plateforme collaborative et des études portant sur la transition écologique, elles viendront soutenir le 4e et dernier axe du plan de relance, l’intelligence économique. Une somme de 325 000 $ est prévue à cette fin.

Enfin, le plan de relance Laval, capitale des opportunités dispose d’un fonds de réserve de 1,8 M$ pour soutenir d’éventuelles nouvelles opportunités.

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page