Connectez-vous à nous
(Photo gracieuseté - Émilie Nadeau)

COVID-19

Laval demeure en zone rouge jusqu’au 7 juin

Le gouvernement du Québec a pris la décision d’attendre le 7 juin avant de faire passer les régions de Laval et Montréal au orange.

À l’inverse, la Capitale-Nationale, les Laurentides, Lanaudière, la Montérégie et l’Outaouais se retrouveront dans cette catégorie dès le 31 mai.

«Il ne faut pas nécessairement avoir atteint un niveau, a précisé le Dr Horacio Arruda, directeur national de la santé publique du Québec, lors d’un point de presse tenu mardi. Il faut que ce soit une tendance qui continue pendant un certain temps. Les chiffres à Montréal et Laval s’améliorent, mais […] c’est véritablement en fonction du fait que c’est très récent.»

Malgré tout, les Lavallois pourront bénéficier de certains assouplissements provinciaux présentés la semaine dernière dès vendredi, tels que la fin du couvre-feu, l’ouverture des terrasses des restaurants et les rassemblements de moins de huit personnes dans les arrière-cours privées.

Vaccination

Christian Dubé, ministre de la Santé, a aussi profité de l’occasion pour préciser que plus de 100 000 rendez-vous pour les jeunes de 12 à 17 ans ont trouvé preneur moins de 24 heures après l’ouverture de l’opération à cette tranche d’âge.

Rappelons que cette catégorie représente environ 600 000 nouvelles personnes pouvant se faire vacciner contre la COVID-19.

M. Dubé a aussi voulu se faire rassurant par rapport à l’octroi de la deuxième dose aux personnes plus vulnérables. Il estime que l’ouverture de la vaccination aux jeunes n’empêche pas l’accélération du processus pour les autres tranches d’âge, notamment en raison d’une arrivée massive de doses du vaccin de Pfizer.

Le gouvernement provincial prévoit d’ailleurs présenter son plan d’accélération des rendez-vous ce jeudi. Celui-ci devrait permettre à tous d’obtenir une seconde dose de vaccin contre la COVID-19 avant la fin août. Le plan initial prévoyait plutôt l’octroi de celle-ci au mois de septembre.

Sans rendez-vous

Le ministre de la Santé a également été questionné au sujet de la vaccination des personnes âgées de 18 à 24 ans où la prise de rendez-vous tourne au ralenti. Il a préféré analyser le tout en liant ce groupe à toutes les personnes âgées de 40 ans et moins.

«On voudrait toujours que ça aille plus vite, mais ça va très bien, a-t-il noté lors du point de presse. Chez les 18 à 40 ans, après 10 jours, la moyenne de ces quatre groupes est de 65 %. Si on compare aux autres et le temps que ç’a pris pour arriver à 65 %, on est exactement à la bonne place. Je ne serais pas surpris que, dans une semaine ou 10 jours, on augmente à notre 75 %.»

M. Dubé croit que les jeunes seront plus enclins à se faire vacciner sans prendre rendez-vous. C’est pourquoi il espère pouvoir compter sur un centre de vaccination sans rendez-vous dans chacune des régions du Québec dès la semaine prochaine.

Bilan provincial

En date du 25 mai, Laval compte désormais 325 cas actifs de la COVID-19 selon les données émises par le CISSS de Laval. Cela représente une baisse de 104 personnes porteuses du virus par rapport au dernier bilan complet émis le vendredi 21 mai.

Au Québec, le bilan est maintenant de 368 155 cas et 11 101 décès.

  • Laval : 31 065
  • Montréal : 130 466
  • Laurentides : 20 624
  • Lanaudière : 23 701
  • Montérégie : 50 456
  • Capitale-Nationale : 32 453
  • Mauricie – Centre-du-Québec : 15 003
  • Estrie : 14 536
  • Outaouais : 12 070
  • Chaudière-Appalaches : 18 709
  • Bas-Saint-Laurent : 3876
  • Saguenay-Lac-Saint-Jean : 10 826
  • Abitibi-Témiscamingue : 1111
  • Côte-Nord : 570
  • Nord-du-Québec : 109
  • Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine : 1993
  • Terres-Cries-de-la-Baie-James : 119
  • Nunavik : 47
  • Hors Québec : 418
  • Région à déterminer : 3

Au total, 415 personnes sont toujours hospitalisées, dont 101 aux soins intensifs.

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page