Connectez-vous à nous

La communauté d’affaires se mobilise pour le TGF de VIA Rail

lidl opening times today

Actualités

La communauté d’affaires se mobilise pour le TGF de VIA Rail

TRANSPORT. Le train à grande fréquence (TGF) que projette VIA Rail entre Windsor et Québec peut compter sur l’appui de la communauté des gens d’affaires du corridor Montréal-Québec.

Commentaires

Dans une lettre ouverte publiée le 26 août, les présidents de 10 chambres de commerce et d’industrie, dont celles du Montréal métropolitain, de Québec, Laval, Trois-Rivières et de la Rive-Sud, se mobilisent en faveur d’une réalisation rapide de ce projet de transport, interpellant du coup les politiciens des trois paliers de gouvernement.

«Nos élus doivent faire preuve de vision. Ils doivent prioriser ce projet et marteler le message qu’il s’agit d’une nécessité en matière de développement économique pour le Québec. C’est la province tout entière qui bénéficierait d’un moyen de transport interurbain plus fréquent, plus rapide, plus fiable et plus vert entre la métropole et la capitale nationale», affirment-ils.

Avantages

Pour la présidente-directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie de Laval, Chantal Provost, la 3e grande ville de la province avec ses 425 000 habitants, ses 150 000 travailleurs et ses 12 000 entreprises tirerait grandement profit d’un tel projet.

En clair, le TGF triplerait le nombre de trains par jour dans le corridor Montréal-Québec en plus de réduire de façon significative la durée du temps de voyage.

Les associations de gens d’affaires signataires n’y voient que des avantages parmi lesquels elles citent la réduction des gaz à effet de serre, la diminution de la congestion routière et les gains de productivité.

L’intermodalité profiterait à l’industrie touristique puisque les aéroports de Montréal et de Québec s’en trouveraient mieux desservis, ajoutent-elles.

«Un tel service permettrait également de rendre les institutions d’enseignement plus accessibles pour les étudiants de l’extérieur et de décloisonner l’économie du savoir au bénéfice des communautés universitaires et scientifiques», font elles valoir.

Projet de voies dédiées

La congestion dans le corridor Québec-Windsor que cause le partage des voies avec les trains de marchandises est à l’origine de ce plan de voies dédiées, dont fait la promotion le président et chef de la direction chez VIA Rail Canada, Yves Desjardins-Siciliano.

Le transporteur ferroviaire propose ainsi de construire un réseau exclusif au rail voyageurs afin de fournir un service de TGF plus rapide et plus ponctuel dans la région la plus peuplée du pays.

Actuellement, 98 % des voies qu’utilise VIA Rail dans le corridor Québec-Windsor sont détenues par des tiers, ce qui limite d’autant sa capacité à améliorer son service.

Estimé à 5,25 milliards de dollars, ce projet de train à grande fréquence, s’il devait se confirmer, nécessiterait cinq ans de travaux avant sa mise en service.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
342
Haut de page