Connectez-vous à nous

Encan silencieux à l’école l’Escale

lidl opening times today

Actualités

Encan silencieux à l’école l’Escale

La vente de toiles peintes par 80 élèves de l’école primaire l’Escale, dans Saint-François, a permis d’amasser près de 2500 $ qui aideront à financer des activités artistiques et sportives, le 2 mai.

L’activité a été pensée et menée par Rachel Girard, mère de deux enfants étudiant à l’Escale et membre du Comité de l’établissement.

«Il y a 30 ans, alors que j’étudiais à l’école alternative l’Arc-en-Ciel, à Montréal, des peintres étaient venus pour nous encadrer dans la production d’une œuvre, a-t-elle expliqué. Le peintre et sculpteur Armand Vaillancourt était l’invité de marque. C’est pourquoi je l’ai invité en tant que président d’honneur.»

Il s’agissait du troisième volet du projet. En avril, un artiste avait été assigné à chacune des 16 classes, allant de la maternelle à la 6e année, pour enseigner des techniques de création.

Quelques semaines plus tard, chaque groupe avait produit une toile, affichée lors de l’événement final dans le gymnase et les corridors de l’établissement scolaire. On y voyait une tortue, un hibou, renard, des fleurs et animaux marins colorés.

Expérience

«J’ai eu la même opportunité au secondaire, à Curé-Antoine-Labelle, a commenté la peintre de 22 ans et résidente de Chomedey Shari De La Cruz. Quand mon amie m’a mentionné l’événement, ça me faisait plaisir de rendre ce que j’avais reçu.»

Le défi, pour celle-ci, a été de s’adapter à l’âge des participants ainsi qu’au matériau utilisé, l’acrylique, elle qui se spécialise en peinture à l’huile.

«Les parents étaient émerveillés, les enfants, enchantés et les artistes ont demandé si on recommençait l’année prochaine.»

– Rachel Girard, organisatrice de l’événement

M.Vaillancourt a quant à lui souligné la pertinence de ces événements. «Tout ce qui se fait dans la créativité est bon pour le bien-être», a-t-il raconté après avoir demandé à tous les enfants de se lever et tenir en équilibre sur une jambe.

Encan

Les 16 mentors étaient de retour pour aider 5 élèves par classe à peindre. Plusieurs élèves traçaient fièrement les contours d’une galaxie.

Au terme de l’encan, où presque toutes les toiles ont été vendues, la somme récoltée approchait 2500 $. «Ça peut être utilisé pour des activités spéciales, a précisé Mme Girard. Nous avons déjà fait venir des auteurs, acteurs de théâtre. Un groupe a également participé, l’année dernière, à une journée de ski.»

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste aux transports, à la santé et à l'éducation, agohierdrolet@2m.media , 450-667-4360 poste : 3527

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page