Connectez-vous à nous

En route vers le Mondial des métiers

lidl opening times today

Actualités

En route vers le Mondial des métiers

Trois des 15 candidats du Québec choisis pour prendre part au processus d’entraînement menant au 45Mondial des métiers, qui se tiendra à Kazan en Russie, du 22 au 26 août, sont des diplômés de centres de formation lavallois.

Jean-François Lévesque, résident de Fabreville depuis 2008, a complété son diplôme d’études professionnel en Mécanique automobile au Centre de formation Compétences-2000.

De leur côté, Sébastien Brissette, Mascouche et Alexandra Boivin, Lavaltrie, ont gradué du Centre de formation horticole en réalisation d’aménagements paysagers. Ces deux derniers font équipe pour les compétitions.

Par ailleurs, les trois ont remporté la médaille d’or aux Olympiades québécoises des métiers et technologies et la médaille de bronze au niveau Canadien.

Mécanique

Spécialiste des automobiles, Jean-François Lévesque savait depuis l’âge de 10 ans qu’il voulait exercer ce métier. Cependant, il n’avait aucune idée que des compétitions de la sorte existaient.

«Ils ont commencé à en parler dans les cours, et j’ai accroché, mentionne le Lavallois. Quand j’entreprends quelque chose, je le fais toujours avec sérieux.»

Lors des concours, les organisateurs créent des problèmes sur un véhicule et l’élève doit le régler. «On fait beaucoup de diagnostics, ajoute-t-il. On prend un certain temps pour analyser et ensuite on le répare.»

Jean-François s’entraîne deux à trois fois par semaine pendant environ cinq heures directement à l’école.

Ce dernier est allé en France, du 24 novembre au 1er décembre, participer à titre d’invité aux finales. «J’y suis allé pour me pratiquer, mentionne le mécanicien. En France, on travaille sur des Renault, tandis qu’ici il y a beaucoup de voitures japonaises.»

Jardinier-paysagiste

Pour les deux autres diplômés, leur parcours est assez semblable, ils ont tous les deux été attirés par les compétitions lorsqu’elles leurs ont été proposées.

Lors des événements, Sébastien et Alexandra doivent travailler en équipe pour compléter le plan demandé dans un délai fixé. «Nous sommes évalués sur plusieurs critères, dont la santé-sécurité, le travail d’équipe et notre gestion du stress», mentionne la résidente de Lavaltrie.

Sébastien Brissette et Alexandra Boivin lors de l’événement en France. (Photo gracieuseté)

Ils reçoivent le plan de conception un mois d’avance et se pratiquent trois fois par semaine. Leurs résultats leur ont permis de participer à des compétitions en Chine et France, comme Jean-François Lévesque.

«En Chine, il fallait faire un muret de pierre et une chute d’eau, explique Sébastien Brissette. On allait là pour l’expérience. On ne savait pas trop vers quoi s’enligner.»
Le duo n’avait pas beaucoup pratiquer, étant plongé dans un nouvel environnement.

La suite

Les trois compétiteurs vont se reposer pendant le temps des fêtes et compte reprendre l’entraînement après. «Je vais recommencer la même routine pour me préparer à la Russie», témoigne Jean-François Lévesque.

Avant d’envisager les Mondiaux, à Kazan, ils devront réussir les sélections qui se tiendront les 28 et 29 mai à Halifax, lors des 25e Olympiades canadiennes des métiers et des technologies.

Commentaires

Journaliste aux sports et à l'éducation, nstgermain@2m.media , 450-667-4360 poste : 3530

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
342
Haut de page