Connectez-vous à nous

Deux nouveaux membres au Temple de la renommée

Sports

Deux nouveaux membres au Temple de la renommée

PANTHÉON. Sports Laval a ouvert toutes grandes les portes de son Temple de la renommée, le 26 mai, aux bâtisseurs, Denis Baillairgé et Pierre Marchand, lors de son 9e Gala.

Commentaires

M. Baillairgé s’est impliqué durant plus de 40 ans dans le monde du hockey et du baseball autant sur la scène régionale que provinciale. Malgré la maladie, il occupe toujours le poste de président de la Ligue de hockey midget AAA du Québec.

Le célèbre Rodger Brulotte et bon ami lui a rendu un vibrant hommage en relatant sa feuille de route bien garnie. «Denis a joué au baseball junior et a été entraîneur au hockey, mais c’est surtout comme administrateur, organisateur et ambassadeur qu’il a laissé sa marque», a-t-il raconté d’entrée de jeu.

«Son dynamisme et leadership font de lui une personne dédiée très respectée dans deux des principales ligues sportives provinciales la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJÉQ) et la Ligue de hockey midget AAA», a-t-il ajouté.

Le défi mondial de hockey des moins de 17 ans et le programme de dopage au hockey midget AAA, ainsi que les 10 titres des équipes de baseball junior au niveau national, figurent parmi les plus beaux moments et grandes réalisations de Denis Baillairgé.

«Ça me fait un petit velours de faire mon entrée au Temple du Sports Laval, indique-t-il humblement dans une entrevue accordée au Courrier Laval. Cependant, je préfère honorer les autres.»

Fier de sa ville

Lors de son allocution, Denis Baillairgé a admis sa grande fierté pour sa ville. «Je disais souvent que Laval était la plus grande ville au Canada. Pour cela, il faut que tu le démontres en fournissant des plateaux sportifs. Nous n’avions pas des équipements à la hauteur.»

Il a invité la Ville à en faire plus pour les infrastructures sportives. «Cela a l’air bien parti avec la Place Bell et le Complexe aquatique.»

Il a également œuvré durant quelques années à la cause du soccer avec Pierre Marchand. «Ça tombe bien que je sois honoré en même temps que mon ami Pierre», révèle-t-il la gorge serrée.

Les deux hommes ont également travaillé sur le dossier des Jeux du Canada 2013 et la candidature des Jeux du Québec, la même année. «Notre candidature n’a pas été retenue en raison des infrastructures déficientes», termine-t-il.

Autres honneurs

M. Baillairgé a reçu de nombreuses reconnaissances au fil des ans. Il a fait son entrée au Temple de la renommée du hockey midget AAA, en 2005, à Hockey Québec, en 2008, et à Hockey Laval, en 2013.

Bâtisseur en soccer

Pierre Marchand s’est impliqué durant plus de 35 ans dans le soccer. Il est toujours administrateur à la Fédération québécoise de soccer. Son expérience et sa notoriété l’ont amené à relever des défis de taille comme la construction du Complexe sportif Bois-de-Boulogne.  

«C’est un grand honneur d’être élu au Temple de Sports Laval, surtout que je suis moins impliqué au soccer lavallois depuis quelques années», stipule M. Marchand

Le dossier du Complexe sportif Bois-de-Boulogne figure en tête de liste de ses plus belles réalisations. «Ce complexe est très utile pour le soccer, tout comme le Complexe Val-des-Arbres, insiste-t-il. Nous accueillons la gymnastique, boxe, pétanque, natation, futsal, badminton.»

La croissance du soccer, avec plus de 12 000 joueurs, la construction de terrains synthétiques et le soccer féminin font partie de ses meilleurs coups. «J’ai lancé les Dynamites et les Comètes en soccer féminin. Cela a bouclé la boucle, dommage que l’équipe n’existe plus», termine Pierre Marchand.

Honneurs

Le prix du jury Reconnaissance de la Ville de Laval, le prix Coup de Cœur au Gala Dunamis, le Prix Dollard-Morin, le prix Rayonnement Ambassadeur sont tous des reconnaissances au palmarès de M. Marchand. Depuis 2012, la Ville de Laval reconnaît sa persévérance et sa détermination en créant le prix Pierre Marchand remis lors du Mérite sportif lavallois. Enfin, il est membre du Temple de la renommée de l’Association régionale de soccer (ARS) de Laval.

Pierre Marchand est entouré par ses enfants, Pierre Gervais, Marc Demers et Dino Madonis.
Pierre Marchand est entouré par ses enfants, Pierre Gervais, Marc Demers et Dino Madonis.  ©Photo – Vincent Graton

Denis Baillairgé est entouré par Pierre Gervais, son épouse, Marc Demers et Rodger Brulotte.
Denis Baillairgé est entouré par Pierre Gervais, son épouse, Marc Demers et Rodger Brulotte.  ©Photo – Vincent Graton

M. Baillairgé s’est impliqué durant plus de 40 ans dans le monde du hockey et du baseball autant sur la scène régionale que provinciale. Malgré la maladie, il occupe toujours le poste de président de la Ligue de hockey midget AAA du Québec.

Le célèbre Rodger Brulotte et bon ami lui a rendu un vibrant hommage en relatant sa feuille de route bien garnie. «Denis a joué au baseball junior et a été entraîneur au hockey, mais c’est surtout comme administrateur, organisateur et ambassadeur qu’il a laissé sa marque», a-t-il raconté d’entrée de jeu.

«Son dynamisme et leadership font de lui une personne dédiée très respectée dans deux des principales ligues sportives provinciales la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJÉQ) et la Ligue de hockey midget AAA», a-t-il ajouté.

Le défi mondial de hockey des moins de 17 ans et le programme de dopage au hockey midget AAA, ainsi que les 10 titres des équipes de baseball junior au niveau national, figurent parmi les plus beaux moments et grandes réalisations de Denis Baillairgé.

«Ça me fait un petit velours de faire mon entrée au Temple du Sports Laval, indique-t-il humblement dans une entrevue accordée au Courrier Laval. Cependant, je préfère honorer les autres.»

Fier de sa ville

Lors de son allocution, Denis Baillairgé a admis sa grande fierté pour sa ville. «Je disais souvent que Laval était la plus grande ville au Canada. Pour cela, il faut que tu le démontres en fournissant des plateaux sportifs. Nous n’avions pas des équipements à la hauteur.»

Il a invité la Ville à en faire plus pour les infrastructures sportives. «Cela a l’air bien parti avec la Place Bell et le Complexe aquatique.»

Il a également œuvré durant quelques années à la cause du soccer avec Pierre Marchand. «Ça tombe bien que je sois honoré en même temps que mon ami Pierre», révèle-t-il la gorge serrée.

Les deux hommes ont également travaillé sur le dossier des Jeux du Canada 2013 et la candidature des Jeux du Québec, la même année. «Notre candidature n’a pas été retenue en raison des infrastructures déficientes», termine-t-il.

Autres honneurs

M. Baillairgé a reçu de nombreuses reconnaissances au fil des ans. Il a fait son entrée au Temple de la renommée du hockey midget AAA, en 2005, à Hockey Québec, en 2008, et à Hockey Laval, en 2013.

Bâtisseur en soccer

Pierre Marchand s’est impliqué durant plus de 35 ans dans le soccer. Il est toujours administrateur à la Fédération québécoise de soccer. Son expérience et sa notoriété l’ont amené à relever des défis de taille comme la construction du Complexe sportif Bois-de-Boulogne.  

«C’est un grand honneur d’être élu au Temple de Sports Laval, surtout que je suis moins impliqué au soccer lavallois depuis quelques années», stipule M. Marchand

Le dossier du Complexe sportif Bois-de-Boulogne figure en tête de liste de ses plus belles réalisations. «Ce complexe est très utile pour le soccer, tout comme le Complexe Val-des-Arbres, insiste-t-il. Nous accueillons la gymnastique, boxe, pétanque, natation, futsal, badminton.»

La croissance du soccer, avec plus de 12 000 joueurs, la construction de terrains synthétiques et le soccer féminin font partie de ses meilleurs coups. «J’ai lancé les Dynamites et les Comètes en soccer féminin. Cela a bouclé la boucle, dommage que l’équipe n’existe plus», termine Pierre Marchand.

Honneurs

Le prix du jury Reconnaissance de la Ville de Laval, le prix Coup de Cœur au Gala Dunamis, le Prix Dollard-Morin, le prix Rayonnement Ambassadeur sont tous des reconnaissances au palmarès de M. Marchand. Depuis 2012, la Ville de Laval reconnaît sa persévérance et sa détermination en créant le prix Pierre Marchand remis lors du Mérite sportif lavallois. Enfin, il est membre du Temple de la renommée de l’Association régionale de soccer (ARS) de Laval.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sports

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page