Connectez-vous à nous

Des citoyens vivement intéressés par le réaménagement proposé

Actualités

Des citoyens vivement intéressés par le réaménagement proposé

REPENSER LAVAL. Le 18 mai, Ville de Laval proposait aux citoyens de participer à des marches exploratoires dans le quartier entourant la station intermodale de la Concorde, afin de découvrir les aménagements proposés et de bonifier le projet en y ajoutant leurs suggestions.

Commentaires

Malgré la chaleur accablante et de forts vents, de trente à quarante personnes ont participé à l’une ou l’autre des quatre marches organisées, en compagnie de Daniel Cyr, urbaniste à la Ville de Laval. Sous les chapiteaux, les préposés à l’information ont accueilli une cinquantaine de personnes à l’heure, note Catherine Erazola du Service des communications de la Ville. « C’était une première pour nous de tenir ce type d’événement associant information et consultation », souligne-t-elle.

« On veut associer les citoyens, explique la porte-parole de la Ville, à la conception des futurs espaces publics, soit le parc linéaire, le parc central et la place publique. »

Les participants ont suggéré d’aménager de nombreux endroits de repos, des espaces de jeu pour les enfants, d’intégrer de l’eau au parc central et de favoriser l’arrivée de petits commerces de proximité près de la station de métro, une boulangerie par exemple.

Séquence des travaux

Les citoyens ont pu en apprendre davantage sur la séquence des travaux qui s’intègrent dans une vision stratégique pour Laval, privilégiant le transport en commun dans ce secteur.

En 2017, la Ville procède à la réfection de la rue François-Souillard et entreprendra dès l’automne la démolition des immeubles le long de la voie ferrée sur l’avenue Léo-Lacombe. En 2018, un parc linéaire sera aménagé en bordure de l’avenue Léo-Lacombe, misant sur la biodiversité. Quant aux travaux sur l’avenue Ampère, ils devront attendre 2019.

La revitalisation autour de la station de métro se fonde sur l’aménagement d’une place publique et d’un parc central. La place publique, située au sud de la station, sera bordée éventuellement d’édifices dont le rez-de-chaussée serait réservé à une offre commerciale, incluant des terrasses. Quant au parc, situé au cœur du secteur, un passage piétonnier permettra d’y accéder via l’avenue Ampère.

On précise que ce projet s’inscrit dans la mouvance actuelle en matière de développement urbain durable, misant sur une démarche de type TOD orientée sur le transport en commun et respectant les normes environnementales LEED.

Malgré la chaleur accablante et de forts vents, de trente à quarante personnes ont participé à l’une ou l’autre des quatre marches organisées, en compagnie de Daniel Cyr, urbaniste à la Ville de Laval. Sous les chapiteaux, les préposés à l’information ont accueilli une cinquantaine de personnes à l’heure, note Catherine Erazola du Service des communications de la Ville. « C’était une première pour nous de tenir ce type d’événement associant information et consultation », souligne-t-elle.

« On veut associer les citoyens, explique la porte-parole de la Ville, à la conception des futurs espaces publics, soit le parc linéaire, le parc central et la place publique. »

Les participants ont suggéré d’aménager de nombreux endroits de repos, des espaces de jeu pour les enfants, d’intégrer de l’eau au parc central et de favoriser l’arrivée de petits commerces de proximité près de la station de métro, une boulangerie par exemple.

Séquence des travaux

Les citoyens ont pu en apprendre davantage sur la séquence des travaux qui s’intègrent dans une vision stratégique pour Laval, privilégiant le transport en commun dans ce secteur.

En 2017, la Ville procède à la réfection de la rue François-Souillard et entreprendra dès l’automne la démolition des immeubles le long de la voie ferrée sur l’avenue Léo-Lacombe. En 2018, un parc linéaire sera aménagé en bordure de l’avenue Léo-Lacombe, misant sur la biodiversité. Quant aux travaux sur l’avenue Ampère, ils devront attendre 2019.

La revitalisation autour de la station de métro se fonde sur l’aménagement d’une place publique et d’un parc central. La place publique, située au sud de la station, sera bordée éventuellement d’édifices dont le rez-de-chaussée serait réservé à une offre commerciale, incluant des terrasses. Quant au parc, situé au cœur du secteur, un passage piétonnier permettra d’y accéder via l’avenue Ampère.

On précise que ce projet s’inscrit dans la mouvance actuelle en matière de développement urbain durable, misant sur une démarche de type TOD orientée sur le transport en commun et respectant les normes environnementales LEED.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page