Connectez-vous à nous

Denis Baillairgé frappé par la maladie

Sports

Denis Baillairgé frappé par la maladie

SANTÉ. Membre du Temple de la renommée du sport lavallois, Denis Baillairgé est atteint d’une rare maladie: la fibrose pulmonaire idiopathique.

Commentaires

Il n’existe aucun traitement pour cette maladie incurable. Ce problème de santé est apparu en 2014 et était connu par le médecin du grand bénévole du hockey, baseball et soccer. Sa situation s’est aggravée en septembre dernier et il a été hospitalisé pendant huit jours. Sa vie a basculé.

«Je toussais beaucoup, précise l’homme de 59 ans. J’étais essoufflé et on ne semblait rien trouver. Je me suis rendu à l’hôpital et le diagnostic est tombé.»

Cloué à un fauteuil roulant depuis, Denis Baillairgé respire à l’aide de bonbonnes d’oxygène et ses sorties sont limitées. «Ce n’est pas facile pour moi qui aime assister aux matchs de hockey et de baseball aux quatre coins de la province», admet-il la gorge serrée.

Une pause

Président de la Ligue de hockey midget AAA, Denis Baillairgé a été contraint de ralentir ses activités en prenant une pause durant la dernière campagne en raison de ses ennuis de santé.

«J’ai toujours été un gars actif. Je trouve cela très difficile de ne plus faire les mêmes activités. J’ai continué à faire des conférences téléphoniques avec mes partenaires de la Ligue midget AAA.»

Retraité de la Ville depuis à peine deux ans, l’ancien directeur du Service des loisirs et de la vie communautaire accepte difficilement sa condition. «J’avais tellement de choses encore à faire, admet-il, les larmes aux yeux en regardant son épouse Line Malboeuf et son fils. Je dois mettre plusieurs projets sur la table.»

Courage

Son bon ami Rodger Brulotte lui a rendu un vibrant hommage lors de son intronisation au Temple de la renommée de Sports Laval, le 26 mai. Il avoue que son courage et son leadership sont toujours présents malgré tout. «On se lève un matin et on ne s’est pas trop ce qui s’est passé, mentionne-t-il. Voilà ce qu’a vécu Denis Baillairgé. La maladie a frappé.»

M. Brulotte affirme que l’ancien président de la Ligue de baseball junior élite du Québec veut se battre. «Denis est un gagnant.»

Le principal intéressé souhaite que sa maladie puisse se stabiliser et ne pas progresser.

Denis était aussi honoré à Terre-Neuve, le 26 mai. Il a préféré assister à la cérémonie d’intronisation dans sa ville. «Je ne peux plus prendre l’avion en 2017. Mon médecin me le déconseille.»

Fierté du mentor

Quand Denis Baillairgé a fait son entrée au Temple de la renommée de Sports Laval, il a eu une pensée pour son mentor décédé il y a plusieurs années, Yvon Chartrand.

«Je suis un gars de Saint-Vincent-de-Paul comme lui. Ce grand bénévole m’a tout appris. Je suis convaincu qu’il me regarde d’en haut et qu’il me fait un clin d’œil.

«II est fier de moi et il me dit: ne viens pas me rejoindre tout de suite», poursuit-il en pleurant.

Yvon Chartrand a dirigé les destinées du Tournoi de hockey provincial pee-wee durant une trentaine d’années en plus d’investir du temps auprès de l’Association sportive Laval-Est. Il a veillé au bon fonctionnement de la Fondation jeunesse de Saint-Vincent-de-Paul qui venait en aide aux jeunes défavorisées du quartier.

Jeux du Québec 2020

Finalement, Denis Baillairgé souhaite être présent et assister aux Jeux du Québec en 2020, qui pourraient se tenir en sol lavallois «Je vais y être», termine-t-il avec émotion.

Il n’existe aucun traitement pour cette maladie incurable. Ce problème de santé est apparu en 2014 et était connu par le médecin du grand bénévole du hockey, baseball et soccer. Sa situation s’est aggravée en septembre dernier et il a été hospitalisé pendant huit jours. Sa vie a basculé.

«Je toussais beaucoup, précise l’homme de 59 ans. J’étais essoufflé et on ne semblait rien trouver. Je me suis rendu à l’hôpital et le diagnostic est tombé.»

Cloué à un fauteuil roulant depuis, Denis Baillairgé respire à l’aide de bonbonnes d’oxygène et ses sorties sont limitées. «Ce n’est pas facile pour moi qui aime assister aux matchs de hockey et de baseball aux quatre coins de la province», admet-il la gorge serrée.

Une pause

Président de la Ligue de hockey midget AAA, Denis Baillairgé a été contraint de ralentir ses activités en prenant une pause durant la dernière campagne en raison de ses ennuis de santé.

«J’ai toujours été un gars actif. Je trouve cela très difficile de ne plus faire les mêmes activités. J’ai continué à faire des conférences téléphoniques avec mes partenaires de la Ligue midget AAA.»

Retraité de la Ville depuis à peine deux ans, l’ancien directeur du Service des loisirs et de la vie communautaire accepte difficilement sa condition. «J’avais tellement de choses encore à faire, admet-il, les larmes aux yeux en regardant son épouse Line Malboeuf et son fils. Je dois mettre plusieurs projets sur la table.»

Courage

Son bon ami Rodger Brulotte lui a rendu un vibrant hommage lors de son intronisation au Temple de la renommée de Sports Laval, le 26 mai. Il avoue que son courage et son leadership sont toujours présents malgré tout. «On se lève un matin et on ne s’est pas trop ce qui s’est passé, mentionne-t-il. Voilà ce qu’a vécu Denis Baillairgé. La maladie a frappé.»

M. Brulotte affirme que l’ancien président de la Ligue de baseball junior élite du Québec veut se battre. «Denis est un gagnant.»

Le principal intéressé souhaite que sa maladie puisse se stabiliser et ne pas progresser.

Denis était aussi honoré à Terre-Neuve, le 26 mai. Il a préféré assister à la cérémonie d’intronisation dans sa ville. «Je ne peux plus prendre l’avion en 2017. Mon médecin me le déconseille.»

Fierté du mentor

Quand Denis Baillairgé a fait son entrée au Temple de la renommée de Sports Laval, il a eu une pensée pour son mentor décédé il y a plusieurs années, Yvon Chartrand.

«Je suis un gars de Saint-Vincent-de-Paul comme lui. Ce grand bénévole m’a tout appris. Je suis convaincu qu’il me regarde d’en haut et qu’il me fait un clin d’œil.

«II est fier de moi et il me dit: ne viens pas me rejoindre tout de suite», poursuit-il en pleurant.

Yvon Chartrand a dirigé les destinées du Tournoi de hockey provincial pee-wee durant une trentaine d’années en plus d’investir du temps auprès de l’Association sportive Laval-Est. Il a veillé au bon fonctionnement de la Fondation jeunesse de Saint-Vincent-de-Paul qui venait en aide aux jeunes défavorisées du quartier.

Jeux du Québec 2020

Finalement, Denis Baillairgé souhaite être présent et assister aux Jeux du Québec en 2020, qui pourraient se tenir en sol lavallois «Je vais y être», termine-t-il avec émotion.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sports

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page