Connectez-vous à nous

Aide psychologique offerte aux étudiants de l’IPIC

Communauté

Aide psychologique offerte aux étudiants de l’IPIC

Les étudiants qui se destinent à la profession de pompier forment une famille tissée serrée, dont les membres se soutiennent les uns les autres. Mais quand arrive le temps de parler d’émotions, individuellement, c’est une autre chose, explique Jonathan Greffe, agent de service social au Collège Montmorency.

Commentaires

Au moment où le drame de Vincent et Hugo a pris de l’ampleur dans les médias, Jonathan Greffe et d’autres intervenants du Service des affaires étudiantes et services à la communauté ont rendu visite à l’Institut de protection contre les incendies du Québec (IPIQ), sur la montée Masson, à Saint-François.

Vincent Lamoureux était étudiant en première année au programme de niveau collégial donné à l’IPIC. Hugo Pereira avait reçu son diplôme du même programme l’an dernier. M. Greffe et son équipe offrent leur soutien aux étudiants secoués par la mort des deux jeunes hommes. «Les étudiants pompiers ont une dynamique particulière, constate M. Greffe, qui a été le premier à signer le registre de condoléances placé au centre de l’Agora du Collège, le 11 février. Pour eux, ce n’est pas commun d’aller chercher de l’aide. Il faut prendre une approche différente.»

Un système d’urgence a été établi, explique Jonathan Greffe. Je suis disponible 24 heures sur 24.»

Quelque 400 étudiants sont inscrits au programme collégial de l’IPIC, estime M. Greffe. «Ce n’est pas les 400 qui ont besoin d’aide, mais au moins une vingtaine sont impliqués directement. Le message qu’on fait passer, c’est que le cégep est là et qu’on a des ressources pour eux.» (N.V.)

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Communauté

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page