Connectez-vous à nous

Vingt-sept organismes lavallois se partagent 2,6 M$

Actualités

Vingt-sept organismes lavallois se partagent 2,6 M$

CENTRAIDE. Situés dans 8 quartiers différents, 27 regroupements se partageront une somme de 2,6 M$, un investissement de Centraide auprès des personnes à faible revenu, dont le ratio est de un sur huit à Laval.

Commentaires

La somme injectée reflète les besoins et réalités vécues à Laval, l’objectif étant de «briser le cycle de la pauvreté et de l’exclusion sociale».

La plus grosse part du gâteau revient au Centre de bénévolat et moisson Laval, avec un montant alloué de 207 075 $. Les organismes qui recevront également au-delà de 100 000 $ sont le centre communautaire Val-Martin (199 100 $), la Maison de Quartier Fabreville (176 400 $), l’Association coopérative d’économie familiale de l’Île Jésus (163 700 $), le Centre des femmes de Laval (130 800 $), la Parentèle de Laval (125 423 $), le Regroupement des familles monoparentales et recomposées de Laval (116 364 $), la Maison de la famille de Saint-François (105 800 $) et le Carrefour d’HOmmes en Changement (103 175 $).

Les autres sommes varient entre 39 400 $ et 93 000 $.

Maison le Dauphin

Seule maison pour les enfants sur l’île Jésus, la Maison des enfants le Dauphin se voit octroyer une allocation supplémentaire de 10 000 $, pour un total de 59 000 $. Cet argent viendra consolider la mission de l’organisme de la rue Loranger, à Chomedey, qui «contribue à l’épanouissement et au développement harmonieux des enfants de moins de 12 ans et leur famille».

«L’écart entre la situation de vie des mieux nantis et des personnes défavorisées s’accroît tout au long de l’existence, a expliqué par voie de communiqué Lili-Anna Pereša, présidente et directrice générale de Centraide du Grand Montréal. La valeur ajoutée de Centraide réside dans l’ampleur de son réseau d’organismes et dans la profondeur de son action globale qui permet d’atténuer les effets cumulatifs de la pauvreté chez les personnes et leurs répercussions chez la génération future ».

Mentionnons que pour l’attribution des montants aux regroupements et projets, Centraide du Grand Montréal se base sur quatre champs d’action: soutenir la réussite des jeunes; briser l’isolement social; bâtir des milieux de vie rassembleurs et assurer l’essentiel.

Photo z-centraide

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à la retraite

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page