Connectez-vous à nous

Une replantation d’arbres confond l’opposition

Actualités

Une replantation d’arbres confond l’opposition

HÔTEL DE VILLE. Le déplacement d’une douzaine d’arbres dans la foulée des travaux de réaménagement en façade de l’hôtel de ville a semé la confusion auprès de l’opposition officielle, farouchement opposée à ce projet de place publique.

Commentaires

«Le bureau du maire a toujours dit que les arbres devant l’hôtel de ville étaient malades et devaient être coupés», a vivement réagi Michel Trottier dans un courriel envoyé au Courrier Laval, le 15 juillet.

À la Ville, on confirme que les 17 cerisiers de Virginie et l’épinette blanche qui devaient être abattus ont bel et bien été coupés. Il s’agit des arbres qui bordaient le trottoir menant au 1, place du Souvenir.

D’autres arbres

En fait, les 13 arbres qui ont été déplacés mécaniquement, les 14 et 15 juillet, sont ceux qui se trouvaient entre l’allée centrale et le boulevard du Souvenir.

Six d’entre eux ont été replantés sur le terrain de l’hôtel de ville bordant le boulevard Chomedey, trois à l’autre extrémité du bâtiment et quatre à même les îlots gazonnés de l’aire de stationnement, indique la porte-parole de la Ville, Valérie Sauvé.

Diagnostic

Lors du dévoilement des plans de l’esplanade, au printemps, le cabinet du maire avait justifié l’abattage à venir de 17 prunus virgiana schubert du fait qu’ils étaient atteints de la maladie du nodule noir. Ils étaient maintenus «artificiellement» en vie, précisait-on en réplique à une dénonciation de l’opposition.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page