Connectez-vous à nous

Une mémoire de Laval s’éteint

Actualités

Une mémoire de Laval s’éteint

DÉCÈS. Le communicateur-conseil et romancier Michel Fréchette s’est éteint le 10 juillet à la suite d’une courte maladie. Il était âgé de 71 ans.

Commentaires

Avec son départ s’éteint une mémoire de Laval, lui qui fut un très proche conseiller du Dr Lucien Paiement durant ses huit ans à la mairie (1973-1981) et un témoin privilégié du développement de l’île Jésus jusqu’au tournant du millénaire.

«Son intelligence, son sens de l’humour unique, sa prestance et sa plume légendaire resteront à jamais gravés dans la mémoire de tous», peut-on lire, à juste titre, dans l’avis de décès publié sur le site Memoria.ca.

Michel Fréchette, qui roulait sa boîte de communication depuis 50 ans, menait en parallèle une carrière d’écrivain depuis une quinzaine d’années.

Son premier roman publié aux Éditions Vents d’Ouest au printemps 2003, Un matin tu te réveilles… t’es vieux!, lui avait d’ailleurs valu d’être le tout premier lauréat du Grand Prix de la relève littéraire Archambault.

Fils de Lucien Fréchette et de Florida Landreville. Michel Fréchette est parti entouré par l’amour et le réconfort de ses proches. Il laisse dans le deuil sa conjointe Sylvie Gauthier, son fils Nicolas, sa fille Marie-Hélène, son petit-fils Nathan ainsi que de nombreux parents, amis et complices de très longue date.

La famille accueillera parents et amis au complexe funéraire Alfred Dallaire sis au 1120, Jean-Talon Est, à Montréal, le mercredi 19 juillet entre 14h et 16h30, puis de 17h30 à 22h.

Avec son départ s’éteint une mémoire de Laval, lui qui fut un très proche conseiller du Dr Lucien Paiement durant ses huit ans à la mairie (1973-1981) et un témoin privilégié du développement de l’île Jésus jusqu’au tournant du millénaire.

«Son intelligence, son sens de l’humour unique, sa prestance et sa plume légendaire resteront à jamais gravés dans la mémoire de tous», peut-on lire, à juste titre, dans l’avis de décès publié sur le site Memoria.ca.

Michel Fréchette, qui roulait sa boîte de communication depuis 50 ans, menait en parallèle une carrière d’écrivain depuis une quinzaine d’années.

Son premier roman publié aux Éditions Vents d’Ouest au printemps 2003, Un matin tu te réveilles… t’es vieux!, lui avait d’ailleurs valu d’être le tout premier lauréat du Grand Prix de la relève littéraire Archambault.

Fils de Lucien Fréchette et de Florida Landreville. Michel Fréchette est parti entouré par l’amour et le réconfort de ses proches. Il laisse dans le deuil sa conjointe Sylvie Gauthier, son fils Nicolas, sa fille Marie-Hélène, son petit-fils Nathan ainsi que de nombreux parents, amis et complices de très longue date.

La famille accueillera parents et amis au complexe funéraire Alfred Dallaire sis au 1120, Jean-Talon Est, à Montréal, le mercredi 19 juillet entre 14h et 16h30, puis de 17h30 à 22h.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page