Connectez-vous à nous

Une 33e année à fournir de la nourriture pour Noël

lidl opening times today

Actualités

Une 33e année à fournir de la nourriture pour Noël

SOCIÉTÉ. Le Centre de bénévolat et moisson Laval a donné le coup d’envoi à sa campagne de paniers de Noël le 6 novembre avec 2 objectifs bien précis: la récolte de 200 000 kg de denrées et 250 000 $ en argent.

Commentaires

Bon an mal an, 2000 paniers sont confectionnés en prévision de la période des fêtes, afin de permettre à autant de familles de bien célébrer. Cependant, sur les milliers de kilogrammes de nourriture récoltée autant du côté des entreprises que de la population, une partie sera conservée afin de bien garnir la banque alimentaire pour les mois à venir.

«La moitié seulement sera utilisée pour les paniers, explique Wazna Azem, chef aux communications et marketing pour l’organisme de Chomedey. Nous gardons des denrées pour qu’il n’y ait pas de pénurie par la suite. Nous réussissions très bien année après année à avoir de bonnes provisions.»

Et avec les dollars amassés, Moisson Laval peut compléter les paniers avec l’achat de denrées périssables tels que dindes, oeufs et lait, ajoute Mme Azem.

Les entreprises embarquent

Outre l’apport des citoyens par le biais de dons chez Walmart, Tigre Géant ou dans les épiceries, Moisson Laval compte sur le support d’entreprises de Laval. En date du 16 novembre, 105 s’étaient engagées à amasser des denrées que le regroupement ira chercher et 60 autres livreront le fruit de leur récolte au locaux de la rue Michelin, fait savoir Michel Landry, coordonnateur de la campagne.

«Il y a beaucoup d’effervescence parce que nous sommes plus présents sur les médias sociaux, dit-il. Il y a aussi Tim Hortons qui a reconfirmé sa collaboration et à Laval, il y en a 21.»

Wazna Azem donne pour sa part l’exemple de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), qui organise des journées thèmes pour récolter des denrées. «Il y a des journées déjeuners où les employés amènent des aliments en lien avec ce repas ou des journées pour des articles pour bébés. C’est une façon de s’impliquer», révèle-t-elle.

Cette dernière mentionne aussi que le Centre de bénévolat et moisson Laval a établi une collaboration avec les organismes membres et non-membres afin de s’assurer qu’il n’y a pas de doublon sur les différentes listes de demande.

La livraison des paniers de Noël est prévue pour le dimanche 17 décembre.

Bon an mal an, 2000 paniers sont confectionnés en prévision de la période des fêtes, afin de permettre à autant de familles de bien célébrer. Cependant, sur les milliers de kilogrammes de nourriture récoltée autant du côté des entreprises que de la population, une partie sera conservée afin de bien garnir la banque alimentaire pour les mois à venir.

«La moitié seulement sera utilisée pour les paniers, explique Wazna Azem, chef aux communications et marketing pour l’organisme de Chomedey. Nous gardons des denrées pour qu’il n’y ait pas de pénurie par la suite. Nous réussissions très bien année après année à avoir de bonnes provisions.»

Et avec les dollars amassés, Moisson Laval peut compléter les paniers avec l’achat de denrées périssables tels que dindes, oeufs et lait, ajoute Mme Azem.

Les entreprises embarquent

Outre l’apport des citoyens par le biais de dons chez Walmart, Tigre Géant ou dans les épiceries, Moisson Laval compte sur le support d’entreprises de Laval. En date du 16 novembre, 105 s’étaient engagées à amasser des denrées que le regroupement ira chercher et 60 autres livreront le fruit de leur récolte au locaux de la rue Michelin, fait savoir Michel Landry, coordonnateur de la campagne.

«Il y a beaucoup d’effervescence parce que nous sommes plus présents sur les médias sociaux, dit-il. Il y a aussi Tim Hortons qui a reconfirmé sa collaboration et à Laval, il y en a 21.»

Wazna Azem donne pour sa part l’exemple de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), qui organise des journées thèmes pour récolter des denrées. «Il y a des journées déjeuners où les employés amènent des aliments en lien avec ce repas ou des journées pour des articles pour bébés. C’est une façon de s’impliquer», révèle-t-elle.

Cette dernière mentionne aussi que le Centre de bénévolat et moisson Laval a établi une collaboration avec les organismes membres et non-membres afin de s’assurer qu’il n’y a pas de doublon sur les différentes listes de demande.

La livraison des paniers de Noël est prévue pour le dimanche 17 décembre.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à la retraite

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page