Connectez-vous à nous

Un nouveau défi pour Alexandre Burrows

Hockey

Un nouveau défi pour Alexandre Burrows

Ça faisait plusieurs mois que le désir d’occuper un poste d’entraîneur au hockey mijotait chez Alexandre Burrows. Présenté aux médias par le Rocket de Laval, l’après-midi du 6 juillet à la Place Bell, il a avoué avoir toujours aimé analyser la game.

Son récent rachat de contrat par les Sénateurs d’Ottawa a facilité sa décision de joindre les rangs du personnel d’entraîneurs de l’équipe lavalloise.

Du côté de Joël Bouchard, c’était clair que Burrows était un candidat de premier rang pour l’organisation, surtout à cause de sa passion pour le sport.

«Si j’avais eu un profil à dresser du candidat, parce que les gens me le demandaient, c’est la photo d’Alexandre qui serait ressortie», a mentionné le nouvel entraîneur-chef du Rocket.

Bouchard a ajouté au passage que l’ancien des Canucks de Vancouver n’arrive pas en poste avec un ego, qu’il est là parce qu’il veut être là et qu’il veut apprendre.

Le principal intéressé a abondé dans le même sens, mentionnant qu’il aimait les beaux défis et qu’il était aussi là pour apprendre de Joël.

«Il a eu beaucoup de succès dans les dernières années, a-t-il ajouté. J’ai hâte de voir au jour le jour comment il fonctionne, comment il traite le groupe et comment il fait pour les pousser à s’améliorer.»

Son rôle

Alexandre Burrows va s’occuper de l’attaque et des unités spéciales, mais aussi, comme tous les membres du personnel d’entraîneurs, il aura la responsabilité de préparer les joueurs pour les matchs et les encadrer et soutenir.

Son expérience de joueur dans la Ligue nationale de hockey, mais aussi son expérience dans les rangs professionnels, dans la Ligue de la Côte Est et la Ligue américaine, font de lui un candidat correspondant à ce poste, allant dans la même lignée que Joël Bouchard, soit une personne qui a vécu plusieurs situations.

«Alex, ce qu’il a vécu comme expériences, tu ne peux pas aller à l’université pour ça, il faut que tu le vives, a raconté Joël Bouchard. Il a connu le cheminement de passer par la Côte Est, de ne pas être repêché, de passer par la Ligue américaine et ensuite atteindre la Ligue nationale.»

Un autre chapitre

La plupart des joueurs, quand ils se retirent de la LNH, prennent un certain temps avec de retourner dans le monde du hockey pour diverses raisons. Alexandre Burrows, lui, était prêt pour ce nouveau défi.

«Pour moi, c’est un autre chapitre, ce n’est pas vraiment la fin de rien, j’ai vraiment aimé ma carrière, mentionne-t-il. De passer au coaching, ici, à Laval, avec Joël, ça faisait beaucoup de sens.»

Même son de cloche de la part de Bouchard qui a tenu à préciser que s’il avait eu le moindre doute, il n’aurait pas été plus loin. «Dans le cas d’Alexandre Burrows, il était convaincu et convaincant, et j’achetais qu’il était prêt et rendu là.»

Commentaires

Journaliste aux sports et à l'éducation, nstgermain@2m.media , 450-667-4360 poste : 3530

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Hockey

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page