Connectez-vous à nous
L'exercice avait été confié au Conseil régional de l'environnement (CRE), qui s’est acquitté de la tâche en collégialité avec Laval en transition et le Chantier Laval ZéN. (Photo gracieuseté)

Élections municipales

Un débat sur l’environnement attire près de 150 citoyens

Près de 150 Lavallois s’étaient donnés rendez-vous au Collège Montmorency le 21 octobre pour entendre les six principaux candidats à la mairie de Laval parler d’environnement et de changements climatiques.

Cette discussion s’inscrivait dans le cadre du débat Vire au vert – Construisons une vision d’avenir pour nos municipalités, un initiative de mobilisation citoyenne qui visait à mettre les enjeux environnementaux au coeur des élections dans une quarantaine de municipalités à travers le Québec.

À Laval, cet exercice avait été confié au Conseil régional de l’environnement (CRE), qui s’est acquitté de la tâche en collégialité avec Laval en transition et le Chantier Laval ZéN, acronyme pour Zéro émission Nette.

Dans l’ordre habituel, Pierre Anthian (Ma ville maintenant), Sophie Trottier (Action Laval), Michel Trottier (Parti Laval), Stéphane Boyer (Mouvement lavallois), Nicolas Lemire (indépendant) et Michel Poissant (Laval citoyens). Capture d’écran

Message clair

«Nous avons été impressionnés par le taux de participation et l’enthousiasme des candidats et du public, s’est réjouie la représentante du CRE de Laval, Elodie Morandini, par voie de communiqué. Il était passionnant de voir la démocratie en action et de pouvoir mieux connaître nos candidats, leurs valeurs et les idées qu’ils proposent pour l’avenir de Laval».

Les candidats à la mairie Pierre Anthian (Ma ville maintenant), Stéphane Boyer (Mouvement lavallois), Nicolas Lemire (indépendant), Michel Poissant (Laval citoyens), Michel Trottier (Parti Laval) et Sophie Trottier (Action Laval) se sont prêtés au jeu durant les deux heures qu’a durée la rencontre.

«[Le 21 octobre], nos concitoyens ont montré qu’ils se sentent concernés par l’environnement et ils ont envoyé un message très clair à leurs candidats: ils demandent que nos villes accordent beaucoup plus d’attention aux questions environnementales et qu’elles prennent des décisions ambitieuses pour lutter contre la crise climatique», a pour sa part commenté Pierre-Luc Baril, porte-parole de Chantier Laval ZéN.

Les organisateurs de l’événement rappellent que les Municipalités jouent un rôle central dans la transition écologique et qu’en ce sens, le débat aura permis d’aborder les enjeux de la mobilité, de l’aménagement du territoire, de l’alimentation et l’agriculture, de la démocratie municipale et des matières résiduelles.

Pour visionner l’enregistrement de cette discussion, cliquez ici!

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page