Connectez-vous à nous

Uber: le débat reporté en janvier

Actualités

Uber: le débat reporté en janvier

AVIS DE PROPOSITION. S’il n’en tenait qu’au conseiller indépendant Michel Trottier, la Ville de Laval aurait déjà demandé à Québec «de rapidement moderniser» la loi sur les services de transport par taxi.

Commentaires

Jugeant pressant de s’ajuster à la nouvelle réalité et de bien encadrer les différents services de covoiturage urbain, tel que le propose l’application Uber, M. Trottier aurait souhaité que son avis de proposition, déposé au conseil du 1er décembre, soit débattu séance tenante et soumis au vote des élus.

Le maire Marc Demers a toutefois suggéré «qu’on suive les procédures et qu’on en discute au prochain conseil». Une proposition qui a rallié la majorité des conseillers.

Plus tôt à la période de questions des citoyens, deux chauffeurs d’Uber cherchaient à comprendre pourquoi le maire s’opposait à ce service.

«Je n’ai rien contre Uber, mais il est important que les gens respectent les lois. M. [Robert] Poëti a affirmé que ce service était tout à fait illégal», a notamment rappelé M. Demers en parlant du ministre des Transports.

Au passage, il a invité l’entreprise à se conformer aux lois et règlements du Québec, ajoutant que d’ici-là, il était hors de question qu’il encourage le travail au noir.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page