Connectez-vous à nous

Trio à vélo pour la santé mentale

lidl opening times today

Actualités

Trio à vélo pour la santé mentale

Remarquant que plusieurs amis proches ont souffert de détresse psychologique, trois étudiants du Collège Laval se sont donné le défi de parcourir à vélo, en deux jours, plus de 300 km reliant Kingston, en Ontario, à leur établissement scolaire.

Jean-Christophe Péladeau, responsable des ressources matérielles, Marc-Olivier Duval, responsable des communications et de la logistique, Cédrick Côté, chef de projet, son frère Gabriel, 14 ans et un professeur ont donc enfourché leur vélo pour le Roule-Dons, les 1 et 2 juin, au profit de l’organisme Jeunes en tête.

«La détresse psychologique peut survenir à tout moment, chez n’importe qui, rappellent les trois organisateurs de 17 ans. Parlez-en!»

Après un départ tôt en matinée le samedi matin, les participants avaient le choix de se relayer ou franchir individuellement les quelque 200 km prévus la première journée. Suivis en voiture pour la nourriture et les bris, ils pourront se reposer avant de compléter le parcours, le lendemain.

«L’essentiel, c’est de chercher de l’aide le plus tôt possible. Seul, on n’y arrive pas.»

– Marc-Olivier Duval, étudiant de secondaire 5

«Personnellement, je veux le faire au complet, mentionnait Cédrick Côté avant le départ. J’aimerais m’inscrire dans un demi-ironman à mes 18 ans, donc c’est une bonne préparation.»

L’objectif de la première édition du défi est de récolter 10 000 $ pour la Fondation Jeunes en tête. Plus de la moitié a été collecté.

Témoignage

«J’ai moi-même vécu une dépression, raconte Marc-Olivier Duval. C’est Cédrick qui m’a aidé dans tout ça, m’a montré les spécialistes disponibles. C’est pour ça que j’ai accepté d’embarquer, pour aider les autres.»

La détresse psychologique comprend l’anxiété, la dépression, le stress et peut mener à des troubles alimentaires et même au suicide.

«Plus de 75 % des premiers épisodes de détresse psychologique arrivent avant l’âge de 14 ans», mentionne Chantal Raymond, directrice du financement pour Jeunes en tête.

Cette dernière est enthousiaste que le projet soit organisé par des «jeunes déjà conscientisés» sur cette problématique.

Humilité

«Il faut encourager les gens à en parler ouvertement, a mentionné le magicien et conférencier Sébastien Louis-XVI, qui présentait un spectacle lors d’un 5 à 7 au Best Western Château Neuf, dans Chomedey, dans le but de dévoiler officiellement l’événement. J’ai fait mon secondaire à Lac-Mégantic et c’était très tabou comme sujet.»

L’animateur a tiré des leçons de son parcours ponctué de hauts et de bas. «Quand tu touches le fond, ton égo prend le bord, a-t-il fait savoir. C’est en faisant les choses différemment qu’on obtient des résultats différents.»

Les dons peuvent être acheminés sur le site Web www.rouledons.ca.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste aux transports, à la santé et à l'éducation, agohierdrolet@2m.media , 450-667-4360 poste : 3527

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page