Connectez-vous à nous

Symphonie fantastique et instruments recyclés pour l’OSL

Culture

Symphonie fantastique et instruments recyclés pour l’OSL

Pour donner le coup d’envoi à la nouvelle saison de l’Orchestre symphonique de Laval, ce mercredi 26 septembre, maestro Alain Trudel offrira aux Lavallois l’œuvre dont il rêve depuis son arrivée, soit la spectaculaire Symphonie fantastique, de Berlioz.

«Les gens connaissent bien cette symphonie de rêve et passion qui représente la musique à programme à son meilleur, confiait un Alain Trudel enthousiaste lors du dévoilement de saison. Je veux que les gens s’assoient et écoute cette œuvre qui répond à beaucoup de questions dans un orchestre.»

«C’est une composition incroyable qui est une trame sonore de film avant l’heure, de continuer Fabrice Marandola, professeur de percussion à l’Université McGill et dont le groupe ouvrira ce concert intitulé Révolution. Le public met aisément des images sur ce poème musical rempli de petites inventions lyriques et rythmiques.»

Sixtrum et Jarvlep

En apéro à la pièce de résistance de la soirée, on aura droit à une première québécoise avec l’interprétation du Garbage Concerto, de Jan Jarvlep. L’OSL a invité l’ensemble à percussion Sixtrum qui jouera sur des conserves en métal, bouteilles vides de verre et plastique, enjoliveurs de voiture ainsi qu’un bac de recyclage.

«Nous sommes devant un cas extrême d’intégration des percussions à la musique symphonique, raconte Fabrice Marandola, cofondateur de Sixtrum. Le premier mouvement est assez classique, très rythmé et enjoué, alors que le deuxième est plutôt lent et joué sur un chœur de bouteilles accordé comme une immense flûte de pan; avant que la finale explose comme un feu d’artifice, dans un tempo extrêmement rapide et complexe techniquement.»

Évoluant ensemble depuis 2007, les six membres de l’ensemble, qui se présenteront en formule quintette, se frotteront à ce concerto pour la première fois.

«Jan Jarvlep avait envie de sortir de la norme et d’explorer des sons nouveaux qui résonnent bien avec un orchestre classique, continue Fabrice Marandola. Le défi a été de trouver les bons instruments, notamment le bac de recyclage. Nous sommes passés pour des fous à entrer dans toutes les quincailleries de grande surface pour taper sur un maximum de poubelles.»

«J’aime que ce soit un groupe d’ici qui jouera une œuvre d’ici afin de lancer le ton révolutionnaire de notre concert d’ouverture», de conclure Alain Trudel.

L’Orchestre symphonique de Laval présente le concert «Révolution», dirigé par Alain Trudel, ce mercredi 26 septembre, à 19h30, à la salle André-Mathieu (475, boulevard de l’Avenir). Groupe invité: Sixtrum. Information: 450 667-2040.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page