Connectez-vous à nous
camionneurs
(Photo gracieuseté)

Transport

Sursis pour les camionneurs au statut vaccinal incomplet

Le ministère des Transports du Canada a apporté des précisions en lien avec l’autorisation d’entrée au pays des camionneurs canadiens qui ne seront pas adéquatement vaccinés à partir du 15 janvier.

«Les renseignements partagés hier [le 12 janvier] étaient erronés, mentionne-t-on par voie de communiqué. Nos équipes ont communiqué avec des représentants de l’industrie pour s’assurer qu’ils ont les bons renseignements.»

En effet, l’industrie s’inquiétait du fait que les camionneurs canadiens faisaient partie de nouvelles catégories de voyageurs qui ne pourraient plus entrer sur le territoire, sauf s’ils étaient entièrement vaccinés.

«On ne peut pas refuser l’entrée au pays aux camionneurs canadiens non vaccinés; tout citoyen canadien, ou tout individu inscrit à titre d’Indien en vertu de la Loi sur les Indiens, a le droit d’entrer au pays, précise le gouvernement fédéral. Comme ce fut annoncé en novembre, les camionneurs canadiens non vaccinés devront répondre aux exigences de dépistage avant leur arrivée, à l’arrivée et au jour 8, et de quarantaine, dès le 15 janvier 2022.»

Le Conseil de la transformation alimentaire du Québec a d’ailleurs salue cette décision qui permettra d’éviter l’absence de 12 000 à 16 000 camionneurs sur la route selon un sondage effectué par l’Alliance canadienne du camionnage.

Ressortissants étrangers

Notons toutefois que les ressortissants étrangers camionneurs non vaccinés ou partiellement vaccinés qui arriveront au Canada en provenance des États-Unis par voie terrestre seront renvoyés aux États-Unis à compter du 15 janvier.

Pour être admissibles au Canada, ils devront avoir reçu au moins deux doses d’un vaccin approuvé pour les voyage, une combinaison de deux vaccins acceptés ou au moins une dose du vaccin Janssen de Johnson & Johnson.

La seconde dose devra d’ailleurs avoir été reçu au moins 14 jours complets avant leur entrée au Canada.

Comme c’est le cas présentement, les voyageurs devront continuer à présenter tous les renseignements relatifs à COVID-19 requis au moyen d’ArriveCAN. (N.P.)

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page