Connectez-vous à nous
Élus dimanche, Seta Topouzian (Renaud), Alexandre Warnet (Laval-des-Rapides) et Achille Cifelli (Val-des-Arbres) l’ont emporté par une majorité respective de 23, 62 et 63 voix sur leur plus proche rivale. (Photos gracieuseté)

Élections municipales

Recomptage possible dans trois districts

Plus de 48 heures suivant les résultats des élections de dimanche, aucune demande de recomptage n’avait encore été formulée auprès du Bureau de la présidente d’Élections Laval, Me Valérie Tremblay.

Ce ne serait toutefois qu’une question de temps puisque le président d’Action Laval, Achille Cifelli, affirmait tard dimanche soir qu’il allait demander un nouveau dépouillement des votes dans Renaud.

Renaud

La candidate du Mouvement lavallois Seta Topouzian a été élue in extremis dan Renaud, devançant par 23 voix Grace Ghazal qui défendait les couleurs d’Action Laval. Le rejet de certains bulletins de vote serait le motif pour réclamer un nouveau recensement des votes, expliquait-il.

Mentionnons que des 4580 bulletins valides au terme du dépouillement, 1722 sont allés à Mme Topouzian alors que sa rivale en obtenait 1699.

Deux autres districts pourraient également faire l’objet d’une contestation.

Laval-des-Rapides

Dans Laval-des-Rapides, le candidat élu du Mouvement lavallois, Alexandre Warnet, l’a emporté par 62 voix sur Andréanne Fiola du Parti Laval. M. Warnet a reçu l’appui de 1173 électeurs comparativement à 1111 pour sa plus proche rivale sur un total de 3877 bulletins jugés valides.

«Nous sommes en train d’étudier cette possibilité», indiquait hier en milieu d’après-midi la porte-parole de Parti Laval – Équipe Michel Trottier, Gabrielle Côté. Nous aurons pris une décision d’ici 24 heures».

Val-des-Arbres

Le district de Val-des-Arbres a également été le théâtre d’une chaude lutte, où le président d’Action Laval Achille Cifelli (1671 votes) a été élue par 63 voix de majorité sur la candidate du Mouvement lavallois Anick Brunet (1608 votes).

En entrevue hier après-midi au Courrier Laval, le chef du ML et nouveau maire de Laval, Stéphane Boyer, n’excluait pas la possibilité de demander un recomptage, alors que le cas était toujours sous analyse.

Le temps presse

La date limite pour contester l’élection d’un candidat est quatre jours après le recensement des votes, soit demain jeudi 11 novembre, précise Frédérique Lorrain, porte-parole d’Élections Laval.

À lire également: Stéphane Boyer majoritaire au conseil municipal

À lire également: Le pire taux de participation des 10 grandes villes

À lire également: Cabinet politique: Action Laval aura droit à sa part du gâteau

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page