Connectez-vous à nous

Plus de 80 bénévoles au dénombrement de personnes itinérantes

Actualités

Plus de 80 bénévoles au dénombrement de personnes itinérantes

À l’invitation du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval, plus de 80 citoyens sont allés à rencontre des itinérants se trouvant aux abords des grands boulevards dans Chomedey, Laval-des-Rapides et Pont-Viau, dans la soirée du 24 avril.

Commentaires

Après un rappel des consignes de sécurité et munis d’un brassard et d’une lampe de poche, les bénévoles ont sillonné les boulevards Saint-Martin, des Laurentides et Curé-Labelle. Aucun incident désagréable n’a été déploré durant les quelque quatre heures de ce dénombrement historique.

«Nous sommes très satisfaits de cette participation, de confier Carol Ladouceur, directrice du programme de santé mentale et dépendance du CISSS de Laval. Les gens ont compris l’importance de l’appel. Ç’a été une belle soirée qui s’est déroulée dans une ambiance positive.»

Si certaines personnes itinérantes ont montré une très forte méfiance, la majorité a plutôt exprimé de la reconnaissance et gentillesse, a continué Mme Ladouceur.

D’autres démarches se poursuivront jusqu’au 11 mai, notamment auprès d’organismes oeuvrant en santé mentale, services sociaux et communautaires. Les données seront ensuite compilées et un portrait plus juste de l’itinérance que par le passé devrait sortir cet automne.

«Il est aussi essentiel de reconnaître l’implication des gens d’Urgence sociale de Laval et de la Police qui nous fortement faciliter la chose dans nos déplacements, en rendant l’activité plus sécuritaire», ajoute Carol Ladouceur.

Après un rappel des consignes de sécurité et munis d’un brassard et d’une lampe de poche, les bénévoles ont sillonné les boulevards Saint-Martin, des Laurentides et Curé-Labelle. Aucun incident désagréable n’a été déploré durant les quelque quatre heures de ce dénombrement historique.

«Nous sommes très satisfaits de cette participation, de confier Carol Ladouceur, directrice du programme de santé mentale et dépendance du CISSS de Laval. Les gens ont compris l’importance de l’appel. Ç’a été une belle soirée qui s’est déroulée dans une ambiance positive.»

Si certaines personnes itinérantes ont montré une très forte méfiance, la majorité a plutôt exprimé de la reconnaissance et gentillesse, a continué Mme Ladouceur.

D’autres démarches se poursuivront jusqu’au 11 mai, notamment auprès d’organismes oeuvrant en santé mentale, services sociaux et communautaires. Les données seront ensuite compilées et un portrait plus juste de l’itinérance que par le passé devrait sortir cet automne.

«Il est aussi essentiel de reconnaître l’implication des gens d’Urgence sociale de Laval et de la Police qui nous fortement faciliter la chose dans nos déplacements, en rendant l’activité plus sécuritaire», ajoute Carol Ladouceur.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page