Connectez-vous à nous
(Photo 2M.Media)

COVID-19

Nouvelle baisse hebdomadaire importante des cas actifs à Laval

Le bilan lavallois pointe désormais à 121 cas actifs de la COVID-19 selon les données émises par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval.

Cela représente une baisse de 76 cas actifs par rapport au total du vendredi 4 juin.

Cette situation s’explique surtout par une baisse significative des cas quotidiens confirmés. Par exemple, seulement 18 nouveaux cas ont été détectés au cours des 24 dernières heures.

Depuis le début de la pandémie, un total de 31 369 citoyens lavallois ont contracté le virus. 911 en sont malheureusement décédés, tandis que 30 337 sont maintenant rétablis.

Parmi les personnes touchées, 11 sont présentement hospitalisées, dont 8 aux soins intensifs.

Le CISSS de Laval a également confirmé que 21 employés de son réseau sont toujours absents du travail en raison de la COVID-19.

Variants

L’INSPQ a aussi confirmé que les variants de la COVID-19 ont représenté 92,1 % des cas détectés à Laval au cours de la dernière semaine.

Pour le moment, l’origine de 449 cas a été confirmée par le séquençage. 419 de ceux-ci proviennent du Royaume-Uni, 18 du Brésil, 13 de l’Afrique du Sud et 1 de l’Inde.

Au total, 92,2 % des cas confirmés à l’échelle provinciale dans les sept derniers jours proviennent de variants.

Vaccination

313 812 doses ont été administrées à Laval depuis le début de l’opération de vaccination contre la COVID-19, ce qui représente 71,49 % de la population lavalloise.

Il s’agit du neuvième plus haut total provincial derrière Montréal (1 604 377), la Montérégie (1 027 458), la Capitale-Nationale (598 522), les Laurentides (451 460), la Mauricie et Centre-du-Québec (395 166), l’Estrie (370 901), Lanaudière (371 642) et Chaudière-Appalaches (342 060).

76,46 % de tous les Québécois ont reçu leur première dose de vaccin contre la COVID-19 jusqu’ici.

Dans les secteurs

Cinq des six secteurs lavallois ont connu une baisse de cas actifs au cours des sept derniers jours.

Celui composé de Sainte-Dorothée, Laval-Ouest, Laval-Les Îles, Fabreville-Ouest et Laval-sur-le-Lac (+2) est effectivement le seul en augmentation.

Fabreville-Est et Sainte-Rose (-20) est le secteur qui a présenté le pourcentage de baisse le plus élevé avec 66,67 % de cas actifs en moins par rapport à la semaine précédente. Il pointe désormais à 10 cas actifs.

Chomedey (-34) a quant à lui abaissé son total de moitié. Il demeure tout de même le secteur le plus affecté de Laval, que ce soit en chiffres absolus (34 cas actifs) ou en taux d’infection (36 cas actifs par 100 000 habitants).

À l’inverse, le secteur de Vimont et Auteuil est celui qui se porte le mieux dans ces deux catégories avec 8 personnes porteuses du virus et un taux d’infection de 13 cas actifs par 100 000 habitants. Cette donnée est à égalité avec Fabreville-Est et Sainte-Rose.

De son côté, le secteur composé de Pont-Viau, Renaud-Coursol et Laval-des-Rapides (-10) voit son bilan s’abaisser à seulement 27 cas actifs, tandis que celui de Duvernay, Saint-François et Saint-Vincent-de-Paul compte maintenant à 21 cas actifs.

***

Prendre note que tel qu’indiqué sur le site Web du CISSS de Laval, ces données par secteur incluent l’ensemble des cas des citoyens testés positifs à la COVID-19, qu’ils résident dans des milieux fermés ou ailleurs dans la communauté.

Les milieux fermés incluent des milieux de vie comme les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), les résidences privées pour aînés (RPA), les ressources intermédiaires (RI), ainsi que les centres correctionnels.

Les données présentées sont calculées en fonction du lieu de résidence. Le CISSS tarde à déterminer le foyer de 40 cas jusqu’ici.

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page