Connectez-vous à nous

Les amis du bois de l’Équerre planchent sur un mémoire

Actualités

Les amis du bois de l’Équerre planchent sur un mémoire

PROTECTION. Soulagée et satisfaite par le projet de protection d’un périmètre de 216 hectares du bois de l’Équerre, dévoilé par la Ville au début du mois, la Corporation pour la mise en valeur de ce milieu naturel n’en poursuit pas moins sa collaboration avec les décideurs pour la suite des choses.

Commentaires

«Nous synthétiserons notre position et nos recommandations dans un mémoire qui sera présenté dans le cadre de la consultation publique du 19 novembre», précise l’organisme, en évoquant le projet de règlement de zonage L-2001-3626, lequel verra à permettre un développement résidentiel dans la portion ouest du secteur.

Avec l’implantation éventuelle de 1300 nouvelles propriétés dans Champfleury, la Corporation juge plus qu’essentiel de bien concilier conservation et récréation.

«Nous poursuivrons nos efforts pour conserver les milieux naturels de grande valeur écologique que compte le bois de l’Équerre, ajoute-t-elle, tout en exhortant les amis du boisé à consulter les plans, à participer aux rencontres de consultation et à se faire entendre des élus. Nous avons plus que jamais besoin de votre appui.»

Incidemment, la soirée d’information du 2 novembre, où près de 400 citoyens ont pu prendre connaissance du grand projet urbain, s’inscrivait dans la volonté de l’administration Demers d’associer davantage les citoyens à la planification du territoire.

Partenaire

La Corporation pour la mise en valeur du Bois de l’Équerre, qui rêve d’en faire un parc-nature d’envergure régionale, est liée à la Ville par une entente de gestion, encadrant à la fois la conservation du bois, l’accueil des citoyens sur le site, l’entretien des sentiers, le programme de sensibilisation et d’éducation et la surveillance des lieux.

«Nos avancées des dernières années ont été rendues possibles par notre approche de collaboration et de transparence avec tous les intervenants du milieu. C’est cette approche que nous privilégions aussi dans les étapes à venir», fait-elle valoir.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page