Connectez-vous à nous
(Photo gracieuseté - Émilie Nadeau)

COVID-19

Le vaccin d’AstraZeneca accessible aux 45 ans et plus dès demain

Le gouvernement du Québec a annoncé que le vaccin d’AstraZeneca contre la COVID-19 sera rendu disponible aux personnes âgées de 45 ans et plus dès le mercredi 21 avril.

La population est donc invitée à s’enregistrer le plus rapidement possible pour obtenir une première dose de ce vaccin, car 200 000 doses sont disponibles pour près de 800 000 personnes faisant partie de ces nouvelles catégories.

L’opération se déroulera en mode hybride. Il est donc possible de prendre rendez-vous ce soir dès minuit ou se rendre dans une clinique sans rendez-vous mercredi matin. À l’inverse des autres catégories de vaccination, l’âge actuel sera pris en compte plutôt que l’année de naissance.

L’ajustement de la tranche d’âge ayant accès à ce vaccin est basé sur l’analyse des risques par rapport aux bénéfices de la vaccination.

«L’âge de 45 ans a été fixé par le CIQ [Comité sur l’immunisation du Québec], a précisé Dr Horacio Arruda, directeur national de santé publique. La raison du choix peut différer d’un territoire à l’autre en fonction de l’incidence de la maladie et de la situation épidémiologique.»

Certaines provinces canadiennes ont d’ailleurs opté pour offrir le vaccin d’AstraZeneca aux 40 ans et plus.

Le ministre de la Santé Christian Dubé a aussi noté qu’une annonce sera faite jeudi concernant les prochains groupes prioritaires de vaccination. Celui-ci prévoit ajouter les personnes atteintes de maladies chroniques qui ne reçoivent pas de soins hospitaliers et les personnes handicapées aux groupes qui se font présentement vacciner.

Situation stable

Le premier ministre François Legault a également profité du point de presse tenu mardi pour revenir sur la situation à Laval et Montréal. Celui-ci se dit surpris de voir que les cas et hospitalisations demeurent stables sur ces territoires.

«Il n’y a pas un seul facteur qui explique la situation actuelle, précise quant à lui Dr Arruda. La vaccination faite un peu à l’avance par rapport aux autres régions n’est pas suffisante pour expliquer cela, mais le comportement des individus, la quantité des contacts sociaux et l’excellent traçage dans la région métropolitaine sont une série de facteurs.»

Malgré tout, le gouvernement provincial ne prévoit pas modifier le couvre-feu actuel qui demeure entre 20h et 5h.

Bilan lavallois

Avec un bilan de 28 920 personnes testées positives à la COVID-19, Laval a connu une hausse de 107 cas en 24 heures. Le total de décès augmente à 896 (+1) depuis le début de la pandémie.

L’île Jésus cumule également 27 333 guérisons, ce qui signifie qu’il y a désormais 691 cas actifs confirmés (+27) sur le territoire lavallois.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Laval confirme aussi que 92 employés de son réseau sont toujours absents du travail en raison de la COVID-19.

Situation provinciale

Au Québec, le bilan est maintenant de 339 180 cas et 10 833 décès.

  • Laval : 28 920
  • Montréal : 122 656
  • Laurentides : 19 196
  • Lanaudière : 22 631
  • Montérégie : 46 873
  • Capitale-Nationale : 29 833
  • Mauricie – Centre-du-Québec : 13 854
  • Estrie : 12 764
  • Outaouais : 10 501
  • Chaudière-Appalaches : 15 466
  • Bas-Saint-Laurent : 2597
  • Saguenay-Lac-Saint-Jean : 9970
  • Abitibi-Témiscamingue : 1088
  • Côte-Nord : 431
  • Nord-du-Québec : 90
  • Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine : 1811
  • Terres-Cries-de-la-Baie-James : 119
  • Nunavik : 46
  • Hors Québec : 329
  • Région à déterminer : 5

Au total, 694 personnes sont toujours hospitalisées, dont 177 aux soins intensifs.

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page