Connectez-vous à nous

Le terrain de soccer ne ferait pas l’unanimité

Actualités

Le terrain de soccer ne ferait pas l’unanimité

FABREVILLE. Si la Ville était favorable à l’aménagement d’un terrain de soccer au futur parc Cousteau lors de la consultation publique du 16 mai, Alain Lecompte, conseiller municipal indépendant de l’Orée-des-Bois, affirme que plusieurs citoyens présents voyaient cela d’un autre œil.

Commentaires

:«Ce terrain de soccer est loin de faire consensus, affirme-t-il. Les citoyens s’interrogent sur l’intensité de l’éclairage, la limite d’heures de jeux, le bruit. Pourront-ils l’utiliser avec leur enfant?

«La section jeux d’eau pour enfants a semblé faire l’unanimité ainsi que la petite section d’aire de pique-nique», ajoute-t-il.

 

De son côté, la porte-parole de la Ville, Nadine Lussier, mentionne que les opinions étaient partagées pour la construction du terrain de soccer.

«Certains trouvaient nécessaire la venue d’un terrain à proximité des écoles, tandis que d’autres étaient préoccupés», avance-t-elle. «L’idée du parc a été bien reçue par les citoyens, poursuit-elle. Le scénario préliminaire avec sentier, aire de jeux, conservation milieux humides et cohabitation ont plu.»

Manque de terrains

Dès le début de la présentation tenue dans une salle de l’école l’Orée-des-Bois, le chef de division de consultation publique et participation citoyenne, Daniel Malo, a indiqué un manque flagrant de terrains de soccer.  

«La Ville pousse fort pour le terrain de soccer à 11, insiste le conseiller Alain Lecompte. Un parc de soccer prend beaucoup de place et ne répond qu’à une portion de la population seulement, et ça, quand ils ont le droit de l’utiliser.»

Ce dernier a noté que beaucoup aimeraient proscrire les nouvelles constructions de maisons projetées aux abords du futur parc, afin d’augmenter la superficie du site.

M. Lecompte souligne la volonté réelle des citoyens d’avoir un parc pour tous, rejoignant ainsi sa philosophie depuis le tout début. Il s’est réjoui de constater que le sentier qu’il avait proposé lors de la séance de consultation se retrouvait maintenant dans le plan de la Ville.

«Par contre, ils ont été incapables de préciser si le sentier serait asphalté, en petites roches ou non, et surtout la largeur, afin de permettre un sentier de patin l’hiver pour les couples, amoureux ou célibataires. Mais l’effort est tout de même là.»

Avisé à la dernière minute

Alain Lecompte a bien failli rater ce deuxième rendez-vous. Benoit Colette, directeur du Service de la vie communautaire et de la culture, l’avait avisé au début du mois que la réunion prévue serait annulée en raison des inondations. M. Lecompte a été averti la journée même par le le chef de division de consultation publique et participation citoyenne de son initiative que la soirée aurait bel et bien lieu.

«Je remercie Daniel Malo, mais cela montre à quel point la Ville, en haut lieu, n’aime pas avoir trop de gens qui remettent en question ce que les grands fonctionnaires proposent. Quand ça brasse trop, on se décide à bouger pour consulter la population», déplore-t-il.

Mme Lussier avoue que la Ville a jonglé avec l’idée de reporter la séance. «Les consultations publiques permettent aux gens de s’exprimer. Ils pourront apporter des idées par courriel qui nous aideront pour les aménagements», termine-t-elle.

Scénarios

On se souvient que M. Lecompte avait tenu une première séance d’information et présenté deux scénarios sur les avancées de la Ville concernant le futur parc Cousteau.

Depuis ce temps, le conseiller demande aux citoyens de voter sur sa page Facebook. Les gens peuvent démontrer leur intérêt pour le projet «A» de la Ville (parc de soccer) ou l’option «B» (un parc multifonction 4 saisons). Les résultats seront dévoilés lors du prochain conseil municipal, le mardi 6 juin.  

Enfin, une assemblée de consultation pour un changement de zonage aura lieu le jeudi 6 juillet.

:«Ce terrain de soccer est loin de faire consensus, affirme-t-il. Les citoyens s’interrogent sur l’intensité de l’éclairage, la limite d’heures de jeux, le bruit. Pourront-ils l’utiliser avec leur enfant?

«La section jeux d’eau pour enfants a semblé faire l’unanimité ainsi que la petite section d’aire de pique-nique», ajoute-t-il.

 

De son côté, la porte-parole de la Ville, Nadine Lussier, mentionne que les opinions étaient partagées pour la construction du terrain de soccer.

«Certains trouvaient nécessaire la venue d’un terrain à proximité des écoles, tandis que d’autres étaient préoccupés», avance-t-elle. «L’idée du parc a été bien reçue par les citoyens, poursuit-elle. Le scénario préliminaire avec sentier, aire de jeux, conservation milieux humides et cohabitation ont plu.»

Voici ce que pourrait avoir lVoici ce que pourrait avoir l’air le parc Cousteau.  ©Photo – Gracieuseté

Manque de terrains

Dès le début de la présentation tenue dans une salle de l’école l’Orée-des-Bois, le chef de division de consultation publique et participation citoyenne, Daniel Malo, a indiqué un manque flagrant de terrains de soccer.  

«La Ville pousse fort pour le terrain de soccer à 11, insiste le conseiller Alain Lecompte. Un parc de soccer prend beaucoup de place et ne répond qu’à une portion de la population seulement, et ça, quand ils ont le droit de l’utiliser.»

Ce dernier a noté que beaucoup aimeraient proscrire les nouvelles constructions de maisons projetées aux abords du futur parc, afin d’augmenter la superficie du site.

M. Lecompte souligne la volonté réelle des citoyens d’avoir un parc pour tous, rejoignant ainsi sa philosophie depuis le tout début. Il s’est réjoui de constater que le sentier qu’il avait proposé lors de la séance de consultation se retrouvait maintenant dans le plan de la Ville.

«Par contre, ils ont été incapables de préciser si le sentier serait asphalté, en petites roches ou non, et surtout la largeur, afin de permettre un sentier de patin l’hiver pour les couples, amoureux ou célibataires. Mais l’effort est tout de même là.»

Avisé à la dernière minute

Alain Lecompte a bien failli rater ce deuxième rendez-vous. Benoit Colette, directeur du Service de la vie communautaire et de la culture, l’avait avisé au début du mois que la réunion prévue serait annulée en raison des inondations. M. Lecompte a été averti la journée même par le le chef de division de consultation publique et participation citoyenne de son initiative que la soirée aurait bel et bien lieu.

«Je remercie Daniel Malo, mais cela montre à quel point la Ville, en haut lieu, n’aime pas avoir trop de gens qui remettent en question ce que les grands fonctionnaires proposent. Quand ça brasse trop, on se décide à bouger pour consulter la population», déplore-t-il.

Mme Lussier avoue que la Ville a jonglé avec l’idée de reporter la séance. «Les consultations publiques permettent aux gens de s’exprimer. Ils pourront apporter des idées par courriel qui nous aideront pour les aménagements», termine-t-elle.

Scénarios

On se souvient que M. Lecompte avait tenu une première séance d’information et présenté deux scénarios sur les avancées de la Ville concernant le futur parc Cousteau.

Depuis ce temps, le conseiller demande aux citoyens de voter sur sa page Facebook. Les gens peuvent démontrer leur intérêt pour le projet «A» de la Ville (parc de soccer) ou l’option «B» (un parc multifonction 4 saisons). Les résultats seront dévoilés lors du prochain conseil municipal, le mardi 6 juin.  

Enfin, une assemblée de consultation pour un changement de zonage aura lieu le jeudi 6 juillet.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page