Connectez-vous à nous

Le promoteur va à la rencontre des citoyens

lidl opening times today

Économie

Le promoteur va à la rencontre des citoyens

Dernière mise à jour: 11 juillet, 8h20

Instigateur des projets de développement de l’île Gagnon et de Place Sainte-Rose, François Duplantie sera présent ce samedi 11 juillet, de 8h30 à 13h, au marché de quartier du Vieux-Sainte-Rose pour y rencontrer les citoyens et répondre à leurs questions.

Il est d’ailleurs en discussion avec les responsables de ce marché estival pour y tenir un kiosque tous les samedis jusqu’à la fin de la saison, le 25 septembre.

«On veut être là», insiste le promoteur, qui s’estime victime d’une campagne de désinformation menée par un regroupement d’opposants à son projet.

Il déplore d’ailleurs le fait que ce groupe, qui réunit sur Facebook plus de 1300 membres, refuse catégoriquement toute discussion. «On essaie d’entrer en contact avec eux et ils nous refusent l’accès au groupe. Ils ne veulent pas nous parler.»

S’il reconnaît que ses projets suscitent «énormément d’inquiétudes» dans le secteur, M. Duplantie est toutefois d’avis que c’est en raison d’une méconnaissance du développement qu’il souhaite y implanter.

Île privée

D’abord, il précise que l’île Gagnon est privée et que le zonage en vigueur permet un projet de développement domiciliaire qui serait nettement plus néfaste d’un point de vue environnemental.

Il soutient que la construction de 24 résidences sur rive entraînerait le déboisement de près de la moitié (45 %) de la superficie de l’île. À l’inverse, son projet de 660 unités de condos, d’hôtel cinq étoiles et de spa se concentrerait au cœur de l’île et, à terme, préserverait près de 75 % de la nature.

«On propose de nouveaux accès aux berges, enchaîne-t-il. Le projet apporte plus d’espace verts aux gens.»

Circulation

Autre information qu’il souhaite corrigée a trait à l’impact de ces projets sur la circulation à l’entrée du village de Sainte-Rose.

Malgré les 3000 cases de stationnement qu’il entend construire en souterrain, le promoteur assure qu’il n’y aurait pas d’«impact significatif» sur la circulation locale.

Il en veut pour preuve des études, dont celle réalisée en 2018 par la firme d’ingénierie CIMA+ évaluant l’impact du nouvel accès à l’île Gagnon prévu sur le boulevard Curé-Labelle.

Il attribue les résultats de ces études au futur réaménagement de l’intersection des boulevards Labelle et Sainte-Rose – qui pose déjà problème aux heures de pointe -, mais également à l’offre de services et de commerces de proximité de la future Place Sainte-Rose, qui favoriserait la mobilité active dans le secteur, et à une éventuelle navette électrique et autonome qui relierait le projet à la gare Sainte-Rose. Celle-ci profiterait autant aux résidents des quelques 1700 nouvelles unités d’habitation projetées qu’aux villageois, fait-il valoir.

M. Duplantie ajoute que «ces études de circulation ont été validées par les ingénieurs de la Ville de Laval».

Ce samedi 11 juillet, il accueillera les citoyens au marché de quartier aménagé à côté de l’église du village sur le terrain de l’école Villemaire, située au 211, boulevard Sainte-Rose.

Une section FAQ évolutive en lien avec les projets de l’île Gagnon et de Place Sainte-Rose est accessible sur le site: https://www.igsr.ca/faq.

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page