Connectez-vous à nous

Le Fonds FTQ investit dans Pelican

Actualités

Le Fonds FTQ investit dans Pelican

AFFAIRES. Le Fonds de solidarité FTQ devient actionnaire minoritaire dans Pelican International, le plus grand fabricant de bateaux de matières plastiques au monde.

Commentaires

Toutefois, pour des raisons concurrentielles, le montant investi ni le pourcentage des actions n’ont été dévoilés.

Une 2e usine

Ce nouveau partenariat d’affaires permettra au manufacturier lavallois de consolider son leadership et d’accroître sa capacité de production, affirment les propriétaires de l’entreprise, Antoine et Christian Élie.

Incidemment, Pelican annonce qu’il entend ouvrir une seconde usine au Québec et acquérir des équipements de pointe en extrusion et transformation des plastiques.

Considérant la croissance du marché mondial des sports nautiques ces dernières années, les 300 000 pieds carrés de l’usine située dans le Parc autoroutier A25 ne suffisent plus aux besoins de production et d’entreposage.

«Antoine et Christian Élie ont démontré qu’il est possible pour un manufacturier québécois de devenir un chef de file mondial, et ce, malgré les nombreux défis qui confrontent les secteurs plus traditionnels de l’économie», déclare Janie Béïque, vice-présidente principale, Industrie, divertissement et biens de consommation au Fonds de solidarité FTQ.

Pour les principaux intéressés, le Fonds constitue «l’allié idéal, tant par sa compréhension de la spécificité de nos enjeux que pour les valeurs qu’il promeut».

450 employés

Fondée en 1968, Pelican International distribue aujourd’hui ses kayaks, planches SUP, canots, embarcations de pêche, pédalos et luges utilitaires dans plus de 50 pays à travers le monde.

Il y a un an, l’entreprise franchissait le cap des deux millions d’embarcations issues de ses chaînes de production.

Mise à part une quinzaine de représentants aux ventes basée aux États-Unis, les quelque 450 personnes à l’emploi de Pelican International oeuvrent au 1000, Place Paul-Kane, en bordure de l’autoroute 440 dans l’est de l’île Jésus.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page